Aigues-Mortes : Les Salins du Midi en grève

Midi Libre, 1 septembre 2011 :

Les 200 salariés d’Aigues-Mortes des Salins du Midi, appelés par l’intersyndicale à arrêter le travail hier, ont appris quelque chose qui leur a fait plaisir : l’annulation du plan social par le tribunal de grande instance de Nîmes est définitive. La direction du groupe, qui avait fait appel de cette annulation (l’audience était attendue pour le 25 octobre) a fait machine arrière, dans un souci d’apaisement. Mais cela n’émeut guère les syndicats car, disent leurs représentants, « cet appel n’avait aucune chance. »

L’entreprise est prospère, elle a fait 55 M€ de profits l’an dernier, elle a augmenté de 110 % le recours à des intérimaires, de 60 % à la soutraitance et de 110 % aux heures supplémentaires. C’était perdu d’avance pour elle ». En attendant, les 35 salariés qui sont partis avec le plan social sont bien ennuyés car les indemnités qu’ils ont touchées sont désormais soumises à l’impôt. Et, double peine, certains d’entre eux n’auront pas de quoi arriver à la retraite, du fait du récent allongement de la durée des cotisations…

La grève d’hier avait pour objectif de répondre « aux pressions de la direction. Elle a dénoncé la convention collective, les accords d’usine, les accords d’usage et vient de dénoncer la quasi-totalité des autres accords (primes, règlement récolte, etc…). Elle nous presse de tout renégocier, dans une logique de simplification ». Cependant, pour s’asseoir autour de la table afin de réinstaurer un cadre conventionnel, les représentants du personnel exigent un courrier – d’où la grève d’hier – de leur entreprise dans lequel elle s’engage sur la pérennité du site, à ne pas toucher aux salaires, à ne pas délocaliser la production (la marque Baleine en Italie avec du sel tunisien pour le conditionnement 250 gr), à conserver l’outil de travail (le patrimoine salinier) et à conduire une vraie politique pour l’emploi (la soutraitance, les heures sups et l’intérim représentent 90 emplois salariés à temps plein, ont calculé les syndicats).

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s