Swissmetal : Salaires d’août pas assurés

Dans un des pays les plus riches du monde, la Suisse, des ouvriers d’une grande société comme Swissmetal n’ont pas l’assurance d’être payés en fin de mois.

RTN, 8 août 2011 :

Les incertitudes sont nombreuses à Swissmetal. Lundi matin, les travailleurs ont repris le travail. Ils étaient conviés à une séance d’information. A Reconvilier, le CEO de l’entité Industries Jean-Pierre Tardent a dû expliquer aux travailleurs que les salaires d’août n’étaient aucunement garantis et que les stocks étaient en voie d’être libérés dans la semaine par la banque française BNP Paribas.

Aucune garantie sur les salaires

Au sortir de la séance, la principale grogne des travailleurs portait sur les garanties salariales. La direction de Reconvilier a expliqué aux travailleurs qu’elle n’avait aucune garantie concernant les salaires du mois d’août. Plusieurs solutions se dessinent: les prochaines liquidités pourraient servir aux versements salariaux. La solution trouvée au mois de juillet – le financement par les cantons de Soleure et Berne, Unia et le Seco – est très peu probable pour ce mois-ci. La piste la plus concrète reste le fond d’insolvabilité.

Une solution trouvée avec BNP ?

La principale banque créancière, BNP Parisbas, est sur le point d’accepter de libérer les stocks. Une solution est sur le point d’être trouvée selon les informations qui ont été données lors de la séance de lundi matin. Il est probable que l’accord soit entériné lundi ou mardi. Le travail pourrait ainsi reprendre normalement, avec des garanties de production allant au-delà d’une dizaine de jours comme actuellement, selon les informations recueillies auprès des personnes concernées.

Tout le monde est occupé

La production est touchée par ces attentes. Sur le site de Reconvilier, la direction a souhaité que tout le monde soit occupé. Selon nos informations, le rythme de production reste peu élevée, en raison de l’arrêt des commandes et du très petit stock disponible. Les travailleurs se voient ainsi confier des tâches dites secondaires, en attendant de pouvoir retravailler normalement.

Dans l’attente

Il est à signaler que ni la direction, ni le syndicat Unia n’ont souhaité s’exprimer lundi matin. Ils nous ont confirmé qu’il fallait attendre. Des informations concernant l’accord avec BNP ainsi qu’au sujet de l’éventuelle reprise des activités suisses de Swissmetal par un racheteur sont attendues dans les prochains jours.

A noter qu’à Dornach, les travailleurs ne peuvent plus travailler et que la production est arrêtée. Unia organise une manifestation lundi devant le siège de la banque BNP Paribas à l’Aeschenplatz de Bâle, à 11h45.

Une réponse à “Swissmetal : Salaires d’août pas assurés

  1. Pingback: Swissmetal : Occupation de la BNP Paribas à Bâle | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s