Archives quotidiennes : 02/08/2011

Retraites: les 41,5 ans de cotisation deviennent officiels

Libération source AFP, 2 août 2011:

Le décret portant à 41,5 ans, soit un trimestre supplémentaire, la durée de cotisation nécessaire pour une retraite à taux plein pour les générations nées à partir de 1955 a été publié mardi au Journal officiel.

«La durée d’assurance nécessaire pour bénéficier d’une pension de retraite à taux plein et la durée des services et bonifications nécessaire pour obtenir le pourcentage maximum d’une pension civile ou militaire de retraite sont fixées à 166 trimestres pour les assurés nés en 1955», stipule le décret.

Ce nombre de trimestres est fixé de manière à maintenir constant le rapport constaté en 2003 entre la durée de cotisation et la durée moyenne de la retraite, est-il précisé. La loi de 2003 stipule que les gains d’espérance de vie à 60 ans doivent se répartir entre un allongement de la vie professionnelle (pour les deux tiers) et de la retraite (pour un tiers).

Lire la suite

Grève aux urgences du CHU ce mardi

Trois syndicats dénoncent l’engorgement du service suite à des fermetures de lit

Trois syndicats, CFTC, FO et Unsa, ont appelé le personnel des urgences du CHU de Caen à un débrayage de 12 h à 13 h ce mardi. Ils entendent ainsi protester contre le manque de lit d’hospitalisation disponibles, une pénurie qui rejaillit sur le fonctionnement du service.

L’émotion est encore palpable dans la voix. Pour Julie Noppe, infirmière, la journée du lundi 25 juillet est un mauvais souvenir. « J’avais une trentaine de patients à ma charge. Je n’ai pas pu faire mon métier correctement. On ne peut pas soigner les gens quand ils sont allignés les uns derrières les autres, on ne peut pas les atteindre. Après une journée comme celle-là, en tant que personnel de santé, on se sent mal. Et les patients, plus encore. » Près de 160 patients accueillis ce jour-là aux urgences. Parmi eux, une douzaine ont attendu un lit pendant 24 heures.

Alain Lamy, directeur général délégué du CHU, l’admet: « Personne ne peut se satisfaire de cette situation« . Cet été, l’établissement public a fermé 20% de sa capacité en lit « pour permettre au personnel de prendre ses congés« .  Les syndicats ont proposé des solutions à la direction. Pour Jacky Rouelle, représentant de l’intersyndicale, il faut « rouvrir des lits et payer des journées supplémentaires aux salariés qui le souhaitent, sur la base du volontariat « .

Lire la suite

Fin des grèves dans les houillères sud-africaines

Employeurs et salariés ont annoncé lundi la fin en Afrique du Sud d’une semaine de grève dans le secteur des mines de charbon.

Un porte-parole de la puissante Union nationale des mineurs (UNM) avait auparavant indiqué à Reuters qu’un accord sur les salaires avait été conclu.
La Chambre patronale des mines a de son côté annoncé avoir accepté une hausse des salaires sur deux ans, de 8% à 10,5% la première année et de 7,5 à 10% l’année suivante.
Les dizaines de milliers de mineurs qui avaient cessé le travail le 25 juillet réclamaient une hausse de 14%, soit environ trois fois le taux d’inflation (5%).

Les Echos, 1/08/2011

La CSI profondément troublée par une décision du tribunal du travail thaïlandais

1 August 2011: La Confédération syndicale internationale (CSI) a dénoncé la sentence du tribunal du travail thaïlandais qui confirme le droit de la direction de limoger sept responsables du Syndicat des travailleurs des chemins de fer de Thaïlande (SRUT) pour leur rôle, il y a deux ans, dans une action collective liée à la sécurité. Le tribunal a, de surcroît, autorisé l’imposition d’une amende de 15 millions de bahts (quelque €353.000).

Les mineurs de Cananea, Taxco et Sombrerete en grève depuis quatre ans

Le syndicat des mineurs organise des manifestations et des réunions pour réaffirmer son soutien aux grèves, déterminer la manière de les renforcer et lancer un appel aux communautés locales pour qu’elles continuent de soutenir les mineurs.

MEXIQUE: Les mineurs de Cananea, Sonora, Taxco, Guerrero et Sombrerete, Zacatecas, ont maintenant accompli quatre ans d’une grève héroïque pour défendre les droits du travail et les droits syndicaux. Le 30 juillet et les jours suivants, les mineurs organiseront des manifestations pour réaffirmer la poursuite de leur soutien à la grève et à la lutte du syndicat mexicain des mineurs.

Le syndicat national des mineurs et des métallurgistes du Mexique (SNTMMSRM), affilié à l’ICEM et à la FIOM, se déclare prêt « à négocier les dispositions juridiques nécessaires pour mettre fin aux grèves, dans le cas où une solution pourrait être trouvée qui respecte les travailleurs et travailleuses, reconnaît leurs conventions collectives, établit définitivement des conditions de santé et de sécurité satisfaisantes, et tient en haute estime le syndicat des mineurs sous la direction de Napoleón Gómez Urrutia ».

Lire la suite

Mouvement de grève dans trois bureaux de poste à Nice

Services restreints dans les bureaux de poste de Magnan et de Sainte-Hélène, et le bureau de La Madeleine carrément fermé !

Hier, les usagers à l’ouest de Nice ont eu quelques difficultés à accéder aux guichets en raison d’une grève de 24 heures lancée à l’appel de Sud-PTT et de la CGT.

À l’origine de cet arrêt de travail, la modification des horaires d’ouverture au public des bureaux Magnan et Sainte-Hélène durant le mois d’août. (1)

« La direction les a changés de manière unilatérale et sans aucune concertation avec les agents, ni les organisations syndicales, ni le comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail, ce qui est totalement illégal » , souligne Yannick Arhan, secrétaire départemental du syndicat Sud activités postales.

L’intérêt de ces modifications ? Coller à la baisse de fréquentation enregistrée en août « avec 21 % d’usagers en moins sur le bureau de Sainte-Hélène et moins 16 % à Magnan »,souligne-t-on à la Poste tout en permettant à d’avantage d’agents de partir en vacances. Sauf que cette nouvelle organisation a été pénalisée par deux congés maladie « non prévus » précise la direction de la Poste. Soit au total, six guichetiers en moins pour faire tourner ces trois bureaux de poste. Deux agents supplémentaires dont un intérimaire ont été embauchés par la direction. Pas assez selon les organisations syndicales d’où ce mouvement de grève largement suivi hier.

Lire la suite

Le Samu social 69 en grève mardi.

Les douze salariés lyonnais fustigent leur manque de moyens qui ne leur permet pas de proposer des solutions d’hébergement aux personnes qui les contactent. Le Samu social français est subventionné par l’Etat qui a dernièrement décidé de diminuer le montant de l’enveloppe. A Lyon, les subventions sont restées les mêmes mais elles sont jugées insuffisantes. Surtout, le Samu social 69 a peur qu’elles baissent l’année prochaine.

LyonMag.com 02-08-2011

Malawi : La répression sanglante lors de manifestations pacifiques fait dix-huit morts

2 August 2011: Le vendredi 29 juillet, la CSI a écrit au président du Malawi pour condamner avec véhémence la répression sanglante de manifestations pacifiques survenue dans plusieurs villes de ce pays d’Afrique australe les 20 et 21 juillet. La violence aveugle des autorités a entraîné la mort de 18 personnes.

Les syndicats du Malawi, entre autres acteurs de la société civile du pays, n’ont pas tari de critiques à l’égard de diverses lois promulguées récemment qui musellent la liberté de presse, restreignent les possibilités de recours contre les agences et les fonctionnaires du gouvernement et limitent les libertés civiles. Dans le contexte actuel, la police nationale est notamment autorisée à perquisitionner un domicile sans mandat, alors qu’il est interdit à la presse de publier tout article qui « puisse être considéré nuisible à l’intérêt public. » Les manifestants tenaient également à protester contre le déclin rapide de la situation économique, marqué par des pénuries alarmantes de carburant et de devises. Les travailleurs et travailleuses du Malawi ont été frappés de plein fouet par la crise économique. La pénurie de devises empêche les entreprises d’importer les matières premières et les pièces détachées dont elles ont besoin, entraînant par-là même des licenciements en masse. Toujours sous l’effet des pénuries, les denrées et marchandises de première nécessité deviennent inabordables.

Lire la suite

Le rôle de la révolution numérique dans la lutte contre l’excision

Dix ans de révolution numérique ont fait plus que 25 ans de mobilisation contre l’excision. Voilà 25 ans en effet que les militants en Afrique et en dehors du continent se battent pour éradiquer les mutilations génitales féminines (MGF) et dix ans que les nouvelles technologies de communication se répandant en Afrique. Deux chercheuses, Marie-Hélène Mottin-Sylla et Joëlle Palmieri se sont penchées sur ce parallèle. Elles ont publié en septembre 2010 par le Centre de recherche pour le développement international (CRDI) d’Ottawa, une étude réalisée par l’association Enda-Tiers monde de Dakar, intitulée : « Excision, les jeunes changent l’Afrique par les TIC », qui vient d’être traduite en anglais. Le document qui vise un lectorat scientifique ou universitaire explique l’impact des Technologies de l’information et communication (TIC) sur la politique et l’évolution de la société.

Elles ont observé, du moins en Afrique de l’ouest francophone, que les TIC contribuent à l’abandon de certaines pratiques, dont l’excision. La société de l’information se développe très vite, elle entraine un changement en profondeur de la vie quotidienne et modifie nombre de croyances. Les jeunes qui sont les premiers concernés par la révolution numérique se retrouvent à ce titre au cœur du processus d’évolution démocratique et civique. A l’heure d’internet, « l’abandon des MGF est d’abord une question de jeunes, de genre et de citoyenneté », expliquent-elles.

Lire la suite

Nouvelles des protestations en Israël

Dans un article publié le 1 août, le Parti Communiste d’Israël donne quelques informations sur le mouvement de protestation en Israël après la manifestation historique de plus de 150.000 personnes samedi soir.

Dans une conférence de presse suite à cette manifestation, les participants au campement de tentes du Boulevard Rothschild à Tel Aviv ont déclaré que Netanyahou devait s’engager dans des négociations directes et transparentes avec la population, ce qui signifie que les négociations doivent être enregistrées et rendues publiques.  Les protestataires ont aussi indiqué qu’ils n’entendaient plus se limiter aux revendications concernant le logement, mais qu’ils demandent aussi un système d’éducation nationale gratuite et égalitaire, des aides financières pour les étudiants qui en ont besoin et apportent leur soutien à la grève des médecins des hôpitaux publics.

Lire la suite