Femmes : New Delhi gagnée par «La marche des effrontées»

Plus de 700 personnes, hommes et femmes confondus, ont défilé dans le centre de New Delhi dans la version indienne de la «marche des salopes», un mouvement initié au Canada quand un policier a déclaré que les femmes devraient s’habiller de manière moins provocante si elles ne voulaient pas être violées. Une réussite pour un mouvement qui a été difficile à faire naître en Inde.

 

Avec notre correspondant à Bombay, Sébastien Farcis

Cinq jeunes femmes habillées en noir, poussées, puis jetées au sol par un homme. L’une, puis l’autre, s’assoient finalement par terre, le regard terrorisé. La « marche des effrontées », telle qu’elle a été renommée en Inde, s’est arrêtée de parader pendant un instant dans les rues de New Delhi.

L’objectif de cette courte scène était de symboliser, sous le regard des passants du dimanche, les vraies souffrances que subissent les femmes indiennes : violences conjugales, viols passés sous silence, assassinat par leur propre belle-famille quand leur dot n’est pas assez conséquente.

Cette marche lancée dans le monde occidental pour des problèmes de liberté vestimentaire a pris des airs locaux, dans un pays où la cause féministe n’est qu’embryonnaire. Un récent sondage mené par la fondation Trust Law, a classé l’Inde comme le quatrième pays le plus dangereux au monde pour les femmes.

RFI, lundi 1 août 2011

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s