Archives quotidiennes : 20/07/2011

Afrique du Sud : La grève des salariés de l’industrie du pétrole sud-africaine risque de s’intensifier

La grève entamée depuis une semaine par les salariés de l’industrie du pétrole sud-africaine risque de s’intensifier après le rejet, lundi, par le principal syndicat des travailleurs des raffineries d’une offre salariale révisée, rapportent mardi les médias sud-africains.

Les travailleurs du secteur pétrolier se sont mis en grève le 11 juillet pour réclamer, entre autres, une augmentation de 13% et la fixation d’un salaire mensuel minimum à 6.000 rands (615 euros), laissant des centaines de pompes et des stations-service à sec, notamment au Gauteng (Johannesburg, Pretoria, Centurion).

Lire la suite

Un député UMP veut interdire les grèves en été

Lionnel Luca, député des Alpes-Maritimes. Le député UMP Lionnel Luca a rappelé mardi sa proposition de loi pour interdire la grève pendant les vacances La proposition du député des Alpes-Maritimes intervient alors qu’un préavis de grève a été lancé à Air France du 29 juillet au 1er août et du 5 au 8 août par tous les syndicats d’hôtesses et stewards et par deux syndicats minoritaires de pilotes . Principal motif de mécontentement: l’absence d’accord sur la nouvelle organisation du travail dans les futures bases en province de la compagnie (Marseille puis Nice, Toulouse, Bordeaux).

Lire la suite

Colombie : Grève dans le secteur du pétrole

AFP, 19 juillet 2011 :

Des mouvements de grève ont affecté la production dans les champs pétroliers de la province du Meta (centre de la Colombie), où opèrent les compagnies espagnole Cepcolsa et canadienne Pacific Rubiales, ont rapporté mardi des sources concordantes.

Quelque 1.100 ouvriers des sous-traitants opérant dans les champs de Caracara, Jaguar et Toro Sentado, en contrat avec Cepcolsa, ont entamé une grève il y a 20 jours pour réclamer une amélioration des salaires et des conditions de travail.

Lire la suite

Lorient. La grève de la CTRL menace braderie et Fil

Voici près de deux mois qu’une grève perturbe le fonctionnement des bus de la CTRL. Un mouvement initié par la CGT CTRL et destiné à obtenir une revalorisation des salaires. Le syndicat réclame une augmentation de 3.33%, soit une valeur de point à 9.30€.

Au-dessus de ce que proposait la direction il y a dix jours, à savoir une hausse de 2%. Pour l’heure, les négociations achoppent et la situation reste donc au point mort.

Dans un communiqué, la CGT CTRL a lancé, hier, le spectre de la grande braderie lorientaise de ce week-end et de la grande parade de l’Interceltique sans bus. «À tous, le 23 juillet, jour de la grande braderie, montrons notre détermination. Samedi6 et dimanche 7août, mobilisons-nous pour faire plier une direction (…) Nous ne lâcherons rien».

Le préavis de grève lancé par la CGT court jusqu’au 11 septembre. Elle a également déposé un préavis de 48 heures les 6 et 7 août.

Le Telegramme, 19/07/2011.

SODIMEDICAL / Les salariés en appellent à la générosité des Troyens

Leur salaire n’ont pas été versés depuis deux mois. Ils seront ce matin sur la place de l’hôtel de ville avec une une caisse pour recueillir les dons.

Les 54 salariés de Sodimédical ne veulent pas rendre les armes. Ils les ont prises depuis quinze mois contre le groupe Lohmann & Rauscher qui veut rayer de la carte l’usine de Plancy-l’Abbaye. Leur combat pour garder leur usine mené devant les tribunaux se poursuivra aujourd’hui sur la place de l’hôtel de ville de Troyes.
Salariés sans salaire depuis deux mois en dépit d’une décision des Prud’hommes du 17 juin dernier condamnant Sodimédical à payer son personnel sous astreinte de 100 € par jour et par salariés, ces derniers n’ont toujours rien perçu et éprouvent de sérieuses difficultés financières.
Ils en appellent ce matin à la générosité des Troyens avec une caisse qui recueillera les dons.

Secourus par trois mairies

Déjà, au travers de leur bureau d’aide sociale, trois communes, qui comptent parmi leurs habitants des salariés de Sodimédical, ont pris la mesure de la détresse matérielle du personnel. Il s’agit de la commune de Plancy-l’Abbaye, siège de Sodimédical qui compte trois administrés employés de l’usine, Romilly-sur-Seine avec deux employés et Fère-Champenoise dans la Marne qui vient au secours d’un salarié. Des secours qui arrivent sous forme de bons alimentaires mais aussi se concrétisent par des aides financières pour régler les factures les plus urgentes. La maire de Plancy-l’Abbaye à également installé une urne afin de recueillir les dons destinés au comité d’entreprise et qui seront redistribués. Les chèques au nom du comité d’entreprise peuvent être envoyés à la mairie.

Lire la suite