Archives quotidiennes : 16/07/2011

Femmes battues chez des sous-traitants de Nike

24 Heures, 14 juillet 2011 :

Des ouvriers indonésiens fabriquant des produits Converse accusent leurs superviseurs de les maltraiter.

Des employés des usines indonésiennes qui fabriquent les baskets de l’illustre marque Converse accusent leurs superviseurs de les frapper au visage, de leur jeter des chaussures et de les insulter. Nike, propriétaire de Converse depuis 2003, reconnaît les faits. Le géant américain se déclare toutefois impuissant. L’agence de presse AP a interrogé quelques-uns des 10 000 employés de l’usine Pou Chen Group, à Subakami, à 100 km de Jakarta. Le personnel est en nette majorité constitué de femmes. Celles-ci sont payées l’équivalent de 50 cents (de dollar américain, soit 42 centimes) de l’heure. L’une d’entre elles, qui préfère garder l’anonymat, affirme avoir été frappée par un de ses supérieurs alors qu’elle avait fait une erreur au moment de découper du caoutchouc pour des semelles de chaussures. «Nous sommes impuissants. Nous avons le choix entre rester et subir ou parler et être virés.»

Lire la suite

Egypte: la foule oblige un général à quitter la place Tahrir

AFP, 16 juillet 2011 :

Les manifestants rassemblés sur la place Tahrir au Caire ont pris à partie ce samedi l’un des chefs de l’armée qui tentait de s’adresser à eux, le contraignant à rebrousser chemin.

Le général Tarek al-Mahdi, membre du Conseil suprême des forces armées (CSFA), qui dirige l’Egypte depuis la chute du président Hosni Moubarak en février, a déclaré à la télévision d’Etat qu’une « minorité » de protestataires l’avait chahuté pendant qu’il faisait un discours, tandis que d’autres avaient tenté de s’interposer pour le protéger.

Des témoins ont raconté que le général avait dû écourter sa visite après avoir été raillé par des manifestants scandant des slogans antimilitaristes.

Lire la suite

Les mineurs chiliens miraculés portent plainte contre l’Etat

Le Monde, 16 juillet 2011 :

Trente-et-un des 33 mineurs chiliens qui étaient restés bloqués pendant 69 jours au fond de leur mine après un incident ont décidé de porter plainte contre l’Etat pour préjudice moral et faute de service. La plainte a été déposée vendredi 15 juillet et les avocats réclament une indemnisation de 500 000 dollars (353 755 euros) pour chacun des 31 plaignants, soit près de 12 millions d’euros au total.

Pour les mineurs, l’Etat est directement responsable de la catastrophe pour avoir failli à sa tâche de contrôle de la sécurité dans les mines.  » Des mises aux normes avaient été exigées par les institutions d’Etat dans la mine de San José afin d’assurer un fonctionnement correct », a expliqué leur avocate, Daphné Closer. Or, elles n’ont pas été réalisées. » Des problèmes de ventilation et le manque de galeries de secours avaient en outre été détectés dans la mine peu avant l’accident.

Les mineurs avaient été pris au piège du 5 août au 13 octobre 2010 à 700m de profondeur, à la suite d’un éboulement dans la mine de San José.

Le dirigeant syndical ivoirien est toujours détenu dans de conditions difficiles

UITA :

Basile Basile Mahan Gahé, secrétaire général de la centrale syndicale nationale Dignité (dont le secteur alimentation et hôtellerie est affilié à l’UITA) a été transféré de Abidjan dans une prison à Boundiali, où il ne recevrait qu’un repas par jour.

Le dirigeant syndical a été enlevé de force de son domicile à Abidjan le 26 avril et détenu sans inculpation. Amnesty International a reçu des informations crédibles indiquant que cet homme a été soumis à des actes de tortures, en particulier dans les jours qui ont suivi son arrestation.

Lire la suite

Fin de la grève à la Poste de Saint-Affrique

La Dépêche, 16 juillet 2011 :

Ce matin, les facteurs de St-Affrique reprennent le chemin des boîtes aux lettres des usagers. Hier soir à 18 h 30, les représentants syndicaux CGT, Sud, CFDT, FO et le directeur de la plateforme courrier de St-Affrique Frédéric Millet ont signé un protocole de sortie de conflit après 5 jours de grève.

Cette large mobilisation est née face au projet « Facteurs d’avenir » qui devait mener à la suppression de 2 tournées sur les 21 en place et à la perte de 5,5 emplois.

Lire la suite

Grève de 24 heures à la BBC

AFP, 16 juillet 2011 :

Le directeur de la BBC Global News Peter Horrocks annonce la suppression de 650 postes à Londres le 26 janvier 2011.

Les journalistes de la BBC ont débrayé pendant 24 heures vendredi pour protester contre des suppressions d’emplois au service international, le fameux « BBC World Service ».

La plupart des 387 postes qui doivent être supprimés à cause de la baisse du financement du gouvernement sont des départs volontaires. Par contre, « plus de 100 postes devront être supprimés de façon contraignante », selon un porte-parole du diffuseur public.

Lire la suite