Manifestation et répression en Syrie

AFP, 15 juillet 2011 :

Alors que de grandes manifestations ont lieu vendredi 15 juillet en Syrie, notamment dans les villes de Deir ez-Zor, Hama et Damas, pour demander la libération des détenus et la chute du régime, les forces de sécurité ont tiré à balles réelles à Damas, Deraa (sud) et à Idleb (nord-ouest), faisant quatorze morts, d’après un militant des droits de l’homme.

« Neuf personnes ont été tuées à Damas : six à Qaboune et trois à Roukn Eddine [noms de quartiers]. Trois autres ont été tuées à Idleb [nord-ouest] et deux à Deraa », ville du sud de la Syrie où est né le mouvement de contestation du régime syrien, a affirmé Abdel Karim Rihaoui, de l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH). Les forces de sécurité ont également fait usage de gaz lacrymogènes pour disperser la foule, toujours selon la même source.

« Plus d’un million de personnes ont manifesté aujourd’hui à Hama et à Deir ez-Zor. Il s’agit d’un développement important et d’un message aux autorités pour dire que les manifestations s’amplifient » à travers le pays, a déclaré Rami Abdel Rahmane, président de l’OSDH. Dans le quartier Midane à Damas, plus de 7 000 contestataires se dirigeaient vers la mosquée Al-Hassan, devenue le point principal de ralliement des manifestants dans la capitale syrienne, selon des militants présents sur place.

PLUSIEURS ARRESTATIONS

De grandes manifestations se déroulaient également dans plusieurs quartiers de Homs, ville du centre de la Syrie, ainsi qu’à Raqqa et à Alep, au nord, ont précisé les militants. Les manifestants ont aussi défilé à Amouda dans le gouvernorat de Hassaké, tandis que des milliers de personnes se sont rassemblées à Ain Al-Arab, où plusieurs manifestants ont été arrêtés, a affirmé Abdel Karim Rihaoui.

Comme chaque vendredi depuis le début de la révolte contre le régime de Bachar Al-Assad, les militants ont appelé sur leur page Facebook « Syrian Revolution 2011 » à manifester en hommage aux « otages de la liberté », les milliers de prisonniers politiques et manifestants détenus dans les prisons syriennes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s