Archives quotidiennes : 02/07/2011

Le Caire : Protestations Place Tahir

Dépêche AFP, 2 juillet 2011 :

Près de 200 personnes continuaient de manifester samedi matin sur la place Tahrir du Caire, pour réclamer notamment le jugement des responsables de la répression du soulèvement contre le président Hosni Moubarak en début d’année.

Les manifestants, dont une partie a passé la nuit sous des tentes installées sur le terre-plein central de ce vaste carrefour du centre-ville, étaient rassemblés dans le calme au milieu du trafic routier habituel.

Lire la suite

Protestation pour l’éducation gratuite et répression à Santiago

Le 30 juin, entre 100.000 personnes selon les médias locaux et 200.000 personnes selon les organisateurs ont manifesté à Santiago (Chili) pour revendiquer une réforme de l’éducation. Les forces de répression sot intervenues et 13 manifestant(e)s ont été arrêtés. Cela fait deux mois que les étudiants et salarié(e)s de l’éducation du Chili se mobilisent contre une éducation chère et inégalitaire.

Les forces de répression en action :

Vidéos de la manifestation du 30 juin :

Lire la suite

Mobilisation étudiante au Chili

Rue 89, 2 juillet 2011 :

Depuis environ un mois, les étudiants chiliens ont décidé d’exprimer leur indignation face aux inégalités du système éducatif à travers des manifestations de masse et des mouvements de grève et d’occupation de lycées et universités publics. Dans un pays où 3,5 millions de jeunes (sur 17 millions d’habitants) sont scolarisés et qui compte sur plus d’un millions d’étudiants, leurs revendications devraient être écoutées avec attention…

Pour que l’éducation devienne un droit, non plus un business

A la mi-juin, les étudiants occupaient 300 lycées et collèges, rassemblaient plus de cent mille personnes sur l’Alameda, la principale avenue du centre de Santiago, mais aussi des centaines de milliers d’autres jeunes à travers le pays, et demandaient une réforme constitutionnelle pour que « l’éducation soit considérée comme un droit » et non plus comme une marchandise ni un moyen pour un petit nombre d’hommes d’affaires de faire du business.

Lire la suite

Syrie : manifestations de masse contre la dictature

Dépêche AP, 1 juillet 2011 :

Plusieurs centaines de milliers de personnes sont descendues dans les rues de toutes les villes de Syrie, après la grande prière du vendredi, pour l’une des plus importantes journées de manifestation contre le régime du président Bachar el Assad depuis le début du mouvement il y a trois mois. Divers affrontements ont fait au moins 12 morts, selon des militants des droits de l’homme.

D’après Moustafa Osso, qui recueille des informations et témoignages sur le soulèvement en Syrie, des manifestations ont eu lieu dans plusieurs villes, dont la capitale Damas. A Hama (centre), théâtre de l’une des plus importantes des manifestations, quelque 200.000 manifestants étaient rassemblés, selon Omar Idilbi, un porte-parole des Comités locaux d’organisation des manifestations. Les forces armées, a-t-il déclaré, ont ouvert le feu et fait trois morts à Homs, autre ville du centre du pays.

Lire la suite

Les ouvriers de Turbomeca solidaires des grévistes de Sodexo

La République des Pyrénées, 2 juillet 2011 :

Un « casse-croûte » solidaire était organisé jeudi par la CGT de Turbomeca Bordes pour soutenir les salariés Sodexo du restaurant interentreprises d’Aéropolis. Depuis le 15 juin dernier, des salariés du restaurant (25 sur 39) observent en effet des arrêts de travail quotidiens d’1h15 pendant les heures de service, de midi à 13h15. Ils revendiquent une revalorisation de leurs salaires, la majoration des primes de déplacement et le remplacement des nouveaux retraités et/ou employés en congé maladie.

Avant-hier, pendant l’heure du repas, la CGT de Turbomeca Bordes a ainsi organisé la vente de casse-croûte, afin de reverser les bénéfices aux salariés en grève. Selon des délégués syndicaux, plus de 1200 salariés de Turbomeca et de sous-traitants de la société aéronautique ont participé à ce mouvement de soutien.

Borre : Débrayages chez Plastiques Gosselin

La Voix du Nord, 2 juillet 2011 :

Jamais l’entreprise familiale aux 340 salariés, aujourd’hui dans le giron du leader américain Corning, n’avait connu un mouvement de grève. Mais, depuis mercredi à minuit, les débrayages se succèdent devant l’entrée de Plastiques Gosselin. Environ 90 % du personnel présent tient le piquet, tous services confondus, exprimant un « ras-le-bol général ».

Ils réclament une augmentation des salaires, un treizième mois, plus de « respect à la personne »… Hier, entre 11 h et midi, ils étaient plus d’une centaine devant l’entreprise, calmes, mais déterminés. La valse des débrayages a commencé mercredi à minuit. Les équipes de jour et de nuit se succèdent, passant tour à tour une heure sous les drapeaux des syndicats FO, CFE-CGC, CFDT et CGT. « Ça dure une heure car notre but est de montrer le mécontentement de l’ensemble du personnel et de continuer à produire pour la pérennité de la société », insistent les syndicats par la voix de Loïc Blondel, délégué CFE-CGC. Pas d’intersyndicale pour l’instant « mais on parle d’une seule voix ».

Lire la suite

Le parquet fait appel de la relaxe de Xavier Mathieu

Le Parisien, 1 juillet 2011 :

Le parquet de Compiègne a décidé ce vendredi de faire appel du jugement qui a relaxé mardi dernier Xavier Mathieu, le leader emblématique des Conti de Clairoix (Oise). Ce dernier était poursuivi pour avoir refusé de se soumettre à un prélévement ADN, à la suite du saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril 2009 par les salariés. Ils venaient d’apprendre que la fermeture de leur usine était irréversible.

Mardi, le magistrat avait relaxé l’ancien salarié au motif qu’il s’agissait d’une action syndicale et non d’un fait prémédité de délinquance de droit commun. Rendre ce jugement définitif aurait ouvert la porte à de nouveaux refus de prélévements d’ADN destinés à alimenter le Fnaeg, le fichier national automatisé des empreintes génétiques. On s’attendait donc à cet appel interjeté par Ulrika Delaunay-Weiss, procureur de la République de Compiègne.