Grève pour les salaires chez le sous-traitant aéronautique Maz’Air

Ariège News, 30 juin 2011 :

«Nous demandons 3,5% d’augmentation générale. Et la direction nous propose 1,3% en individuel» résume Daniel Klemenc, délégué CGT de l’entreprise Maz’Air, spécialisée dans l’assemblage de pièces aéronautiques (basée à Mazères).

C’est ce désaccord concernant la revalorisation des salaires qui est à l’origine de la grogne des salariés, en grève depuis ce jeudi matin (un mouvement accompagné par la Cgt et la Cfdt).

Une pétition contenant 100 signatures a été remise à la direction.

«Depuis le 22 juin, nous avons commencé une grève à la japonaise, pour montrer notre désaccord en barrant le logo de l’entreprise sur nos tenues» raconte le délégué.

Aujourd’hui, 90% de la production aurait cessé le travail selon la CGT, sachant qu’il y a en tout 208 salariés (en comptant les intérimaires et les CDD).

Si on entend souvent que la sous-traitance aéronautique est un secteur industriel en plein essor, les salariés grévistes eux, n’ont pas l’impression d’en voir la couleur.

Pour réaliser l’assemblage des pièces aéronautiques, des «ajusteurs-monteurs», des «chaudronniers» ou encore des «contrôleurs» travaillent à la production.

«C’est la politique des salaires les plus bas possible» regrette Daniel Klemenc, «les gens sont tous engagés au SMIC, pas plus»

Du côté de la direction, impossible de répondre aux revendications des syndicats quand, en pleine sortie de crise, la prudence s’impose.

Selon Franck Debosque (directeur général de l’entreprise), «nous n’avons pas les capacités financières pour suivre des revendications qui sont fortes.

Nous avons subi la crise en 2009 et 2010 avec une baisse d’activité de 40%.

A Mazères, nous avons fait le choix social de maintenir les emplois, au prix d’une dégradation de notre performance économique»

Mais la porte n’est pas fermée, «nous gérons cette transition en 2011, notamment avec un nouveau programme A350.

Sachant que si la situation se redresse en fin d’année, on est tout à fait prêt à faire quelque chose…»

Dans les jours à venir, de nouvelles réunions devraient avoir lieu entre les représentants syndicaux et la direction pour essayer de trouver un accord.

Une réponse à “Grève pour les salaires chez le sous-traitant aéronautique Maz’Air

  1. Pingback: Ariège : Occupation de la direction de Maz’Air | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s