Archives quotidiennes : 28/06/2011

Manifestation devant le parlement à Athènes

France Soir, 28 juin 2011 :

Des milliers de manifestants ont commencé mardi à se rassembler devant le parlement à Athènes pour faire entendre leur colère face au plan d’austérité prononcé par les créanciers internationaux de la Grèce. Ce plan doit permettre au pays d’éviter la faillite.

Des milliers de manifestants se sont rassemblés ce mardi devant le parlement à Athènes pour exprimer leur colère face au plan d’austérité exigé par les créanciers internationaux de la Grèce, afin de lui éviter la faillite.

Lire la suite

Publicités

Les salariés de la Cartonnerie Rossmann en grève

Dernières Nouvelles d’Alsace, 28 juin 2011 :

Depuis hier vers 16h, les salariés de la Cartonnerie Rossmann à La Vancelle gare (67) ont cessé le travail à l’appel de la CFDT. La production est à l’arrêt. Entre cinquante et soixante personnes sont devant les grilles de l’entreprise. Les grévistes réclament la réouverture des négociations annuelles. Ils souhaitent une augmentation des salaires de 2,1% à compter du 1er janvier et une participation aux bénéfices de l’entreprise. Le piquet de grève devrait être levé vers 13h. La cartonnerie Rossmann emploie actuellement environ 200 personnes.

Grève générale de 48 heures en Grèce

Dépêche AFP, 28 juin 2011 :

Les travailleurs grecs, à l’appel des syndicats, vont se mettre en grève mardi pour une durée de 48 heures. La population proteste toujours contre le plan d’austérité du gouvernement.

Vols supprimés, coupures d’électricité, trains annulés, banques fermées: la Grèce va tourner au ralenti mardi, au premier jour d’une grève générale de 48 heures. Le débrayage a été décrété par les syndicats pour protester contre le budget d’austérité examiné par le Parlement.

Lire la suite

Xavier Mathieu relaxé !

Dépêche AFP, 28 juin 2011 :

Xavier Mathieu, leader CGT des salariés de l’usine Continental de Clairoix (Oise), jugé pour avoir refusé de se soumettre à un prélèvement ADN, a annoncé qu’il avait été relaxé mardi par le tribunal correctionnel de Compiègne. Après sa condamnation à 4.000 euros d’amende par la cour d’appel d’Amiens pour avoir participé au saccage de la sous-préfecture de Compiègne en avril 2009, le syndicaliste de 46 ans avait refusé de se soumettre à un prélèvement d’empreinte génétique.

Une peine d’un mois de prison avec sursis avait été requise contre lui début mai.
« J’ai été relaxé, c’est énorme. Le juge a reconnu que l’accusation était disproportionnée et que j’avais agi dans un cadre syndical. Il légitime totalement mon refus de me soumettre à cette loi liberticide, ça ne s’était jamais vu », a expliqué Xavier Mathieu à l’AFP.

Lire la suite