Rives (38) : Grève illimitée chez Arjowiggins

France 3 Rhône-Alpes, 23 juin 2011 :

Depuis ce mardi 22 juin après-midi, les sites de Rives et de Charavines du fabricant de papier sont à l’arrêt.

Les salariés d’Arjowiggins entendent ainsi protester contre la suppressions de 47 postes, liée à la fermeture du site de Rives d’ici juillet 2012. Le mardi 22 juin, les négociations entre syndicat et direction, portant sur l’indemnisation du préjudice, semblaient dans l’impasse.

En charge des négociations, 3 cadres de l’équipe dirigeante n’ont pas pu quitter l’enceinte de la papeterie cette nuit. Aux alentours de minuit, les salariés avaient décidé de les bloquer dans le site. Les négociations ont finalement repris dans la matinée mais les piquets de grève sont maintenus.

Les salariés d’Arjowiggins sur le Critérium

Des salariés d’Arjowiggins, il y en avait près d’une centaine à pied et très exactement 47 à vélos, tous au départ de la deuxième étape du Critérium ce mardi 7 juin à Voiron. 47, c’est le nombre de licenciements annoncés par la direction du groupe papetier dans le cadre de la fermeture du site de Rives.

Le porte-parole des manifestants a eu le droit au podium du Critérium pour faire part de la situation aux spectateurs, les 47 cyclistes se sont offerts un départ fictif, avant les coureurs, tout cela avec l’accord du directeur de l’épreuve. Pour Bernard Thévenet, « le Critérium est une fête et on ne peut pas faire la fête en ignorant ceux qui sont dans la peine. »

Quand le couperet tombe…

Ce n’est pas le 1er plan social que s’apprêtent à vivre les salariés du fabricant de papier.

C’est le 5ème en 10 ans. Des emplois avaient déjà été supprimés en 2004, 2007, 2009.

Ce mercredi 27 avril c’est l’abattement autant que la colère sur le site de Rives.

Les salariés ont décidé de débrayer spontanément pendant que leur sort se jouait en comité d’entreprise extraordinaire.

Comme ils le redoutaient, la direction a annoncé , d’ici la fin de l’année , l’arrêt de la 4ème et dernière machine de ce site de production qui fabrique du papier de couleur et des packagings de luxe.

44 emplois sur 110 sont purement et simplement supprimés.Les postes administratifs seront transférés sur l’autre site Isèrois du groupe, à Charavines où seule une unique machine est encore en service.

7e entreprise européenne d’industrie papetière, leader mondial de la fabrication de papier technique et de création, Arjo Wiggins invoque la crise du marché du papier mais l’entreprise n’est pas dans le rouge.La CGT conteste donc cette stratégie et défend un autre projet industriel.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s