Archives quotidiennes : 20/06/2011

Seize postiers, dont Olivier Besancenot, jugés à Nanterre

Nouvel Observateur, 20 juin 2011 :

Seize postiers, dont Olivier Besancenot, comparaissent à partir de lundi 20 juin devant le tribunal correctionnel de Nanterre, poursuivis pour « séquestration » et « entrave à la liberté du travail » après l’occupation de la direction départementale de La Poste le 10 mai 2010.

Treize employés de La Poste, majoritairement des cadres travaillant à la gestion des ressources humaines, les accusent de les avoir séquestrés pendant plus de deux heures lors du conflit contre le projet « Facteurs d’avenir », prévoyant une restructuration de la distribution du courrier.

Lire la suite

Publicités

Gisors : Colère des ouvriers de l’usine Merck-Schering Plough

Paris Normandie, 20 juin 2011 :

GISORS (27). Une banderole des salariés de l’usine Merck-Schering Plough a été déployée sur le donjon du château. Trois cent cinquante emplois sont menacés.

L’idée avait été lancée il y a plusieurs mois déjà… Depuis samedi matin, c’est chose faite : le donjon du château de Gisors, emblème de la ville, porte les couleurs du comité de soutien des salariés de l’usine toute proche d’Eragny-sur-Epte. Le site de production pharmaceutique, qui compte 350 employés, est toujours menacé par l’annonce du groupe Merck-Schering Plough (ex-Organon) qui souhaite s’en séparer. La banderole déposée samedi au point culminant de l’édifice datant du XIe siècle, alerte désormais les passants : « solidarité avec les 350 salariés de Merck-Organon ».

Lire la suite

Débrayage à la FNAC de Valence

Le Dauphiné Libéré, 20 juin 2011 :

Valence (Drôme) : Ils étaient une bonne trentaine, sur 50 employés en CDI, dont une partie est en vacances, à avoir cessé le travail durant près d’une demi-heure samedi à partir de 16 heures.

« Une troisième personne qui se suicide en un an dans les enseignes Fnac. Il condamnait son environnement de travail ». C’est une des raisons qui a poussé les employés de la Fnac de Valence, mais également dans d’autres villes de France, à débrayer pendant une demi-heure samedi entre 16 et 17 heures. Les salariés de la Fnac de Valence sont en colère. « Notre métier change. Nous étions là pour conseiller, maintenant c’est la vente à tout prix » assure une vendeuse. « C’est le profit avant l’humain » ajoute Sébastian Hillary, délégué syndical CGT. Une pétition dénonçant la pression subie par le personnel est en cours. La délégation syndicale souhaite un entretien avec la direction d’ici le mois de juillet.