Grève samedi à la FNAC de Lyon

Comme ailleurs en France (à Valence par exemple), les salarié(e)s de la FNAC se sont mis en grève samedi 18 juin à Lyon pour dénoncer mes pratiques de la hiérarchies et leurs conditions de travail.

Lyon Capitale, 20 juin 2011 :

Ce samedi, des salariés des Fnac Part-Dieu et Bellecour étaient en grève. Ils dénonçaient « les pratiques managériales proches du harcèlement moral en vigueur dans l’entreprise ». La grogne dure depuis plusieurs mois et les syndicats s’émeuvent du suicide du directeur de la FNAC de Clermont-Ferrand, pour partie causé par ses conditions de travail, comme le laisse penser une lettre laissée par la victime.

Les salariés déplorent notamment les contacts toujours plus fréquents entre les managers et les salariés pour leur fixer des objectifs difficile à tenir. « Ce sont des mails et des entretiens qui se déroulent presque tous les jours pour certaines personnes », explique Jean-Christophe Touboulic, membre de Sud. Des objectifs de vente qui portent notamment sur les produits dérivés, plus rémunérateurs pour l’entreprise, comme les cartes d’adhérents, les assurances et autres extensions de garanties. Comme réponses, la direction invoque des conditions économiques difficiles et « un marché qui pose des questions », notamment l’industrie du disque. Pour autant, la nouvelle équipe entend engager des actions en faveur « du respect et de la reconnaissance de l’engagement individuel et collectif ».

Publicités

Une réponse à “Grève samedi à la FNAC de Lyon

  1. Comment peut on en arriver la ?

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s