Grève des ouvriers du pétrole dans le sud du Kazakhstan

Une grève des ouvriers du pétrole a commencé le 10 mai lorsque plusieurs centaines de travailleurs du champ pétrolier de Karazhanbas près de la ville d’Aktaou ont cessé le travail pour demander de meilleurs contrats et une hausse de salaire.

Vote de la reconduction de la grève fin mai 2011

Une semaine plus tard, un millier de travailleurs étaient en grève, certains se mettant en plus en grève de la faim pour attirer l’attention. Les médias d’Etat ont tout fait pour ne pas parler de cette lutte, mais les choses ont changé avec l’arrestation de Natalya Sokolova, une avocate du syndicat local.

Natalya a été arrêtée le 21 mai lors d’une manifestation devant le siège de la police à Aktaou, puis emprisonnée huit jours le 24 mai pour « organisation de rassemblement de masse non-autorisé ».  Le jour de sa libération, les autorités l’ont aussi accusée « d’enflammer la haine sociale » et ont ordonné qu’elle soit maintenue en détention pour la durée de l’enquête.

Natalya Sokolova, avocate du syndicat des ouvriers

C’est ensuite que le nombre de grévistes à Karazhanbas s’est renforcé, atteignant plusieurs milliers de travailleurs en grève. Les ouvriers ont également ajouté à leur plateforme revendicative l’intégration des travailleurs licenciés pour absence fin mai et la libération de Natalya Sokolova.

Après que les grévistes ait demandé de rencontrer le gouverneur de la province, la police est intervenue pour réprimer une manifestation le 5 juin, arrêtant 37 ouvriers. Deux ouvriers se sont alors publiquement entaillé l’estomac en signe de protestation, ouvriers qui ont dû être hospitalisés ainsi que quatre travailleurs grévistes de la faim.

Selon Kuanshy Seisenbaev, un des dirigeants de la grève interviewé le 15 juin par Radio Free Europe, « en ce moment tout le travail est arrêté [sur le champ pétrolier] (…) Le gouverneur ne veut pas nous entendre. Notre revendication est l’augmentation de nos salaires ! ».

Selon un ouvrier en grève, 4.000 travailleurs refusent toujours de reprendre le travail jusqu’à la satisfaction des revendications. La direction du site a elle fait venir quelques 500 personnes pour remplacer les grévistes.

La lutte des ouvriers de Karazhanbas donne des idées à d’autres travailleurs de la région. Ainsi, à côté de Aktaou, 900 conducteurs de la société OzenMunaiGaz se sont mis en grève le 26 mai. La direction a répondu en licenciant 53 travailleurs. Au cœur des revendications des travailleurs de OzenMunaiGaz, des hausses de salaires et en particulier que les ouvriers kazakhs bénéficient des mêmes salaires que les travailleurs étrangers présents sur le même site.

Source : Radio Free Europe, 15 juin 2011

4 réponses à “Grève des ouvriers du pétrole dans le sud du Kazakhstan

  1. Pingback: Kazakhstan : Sting solidaire des ouvriers en grève | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: Kazakhstan : Procès d’une avocate pour « incitation au désordre social  | «Solidarité Ouvrière

  3. Pingback: Solidarité Ouvrière

  4. Pingback: Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s