Les Saoudiennes prennent le volant

Dépêche AP, 17 juin 2011 :

L’Arabie saoudite a largement été épargnée par le vent de révolte qui souffle dans les pays arabes mais depuis vendredi, ce sont les femmes qui se rebellent contre l’interdiction qui leur est faite de conduire une voiture, symbole de leur soumission à l’homme dans ce pays ultraconservateur.

Bravant la Brigade des moeurs, plusieurs Saoudiennes ont pris le volant tandis que défilaient des messages d’encouragement sur Internet. « Prenez le volant! Ecrasez l’accélérateur! », « Saoudiennes, faites chauffer le moteur! », pouvait-on lire sur le site du collectif « women2Drive » (« Les femmes vont conduire »).

Les autorités saoudiennes sont placées devant un choix difficile: réprimer au risque d’être critiquées par leurs alliés occidentaux, ou laisser faire et affronter la colère du clergé et autres opposants aux réformes.

Le mouvement pourrait aussi ouvrir la voie à d’autres revendications des Saoudiennes, qui ne votent pas et ne peuvent voyager ou travailler qu’avec la permission d’un gardien masculin -mari, père, frère…

Aucun incident majeur avec les forces de sécurité n’a été signalé dans les premières heures de la fronde, selon des activistes, dont certaines ont précisé que des conductrices étaient carrément passées devant les patrouilles de police.

« Nous voulons qu’à partir d’aujourd’hui les femmes exercent leurs droits. Aujourd’hui, sur les routes, c’est seulement le début d’une longue campagne. Nous ne reculerons pas », a affirmé Wajeha al-Huwaidar, une militante saoudienne des droits de la femme qui a publié sur Internet des photos d’elle au volant en 2008.

Des Saoudiennes ayant obtenu leur permis à l’étranger vont effectuer leurs trajets quotidiens seules, a-t-elle expliqué à l’Associated Press, et « nous continuerons jusqu’à ce qu’un décret royal lève l’interdiction ».

La campagne a été lancée après la détention pendant dix jours le mois dernier de Manal al-Sherif, 32 ans, qui avait publié sur Internet une vidéo d’elle au volant. Elle a été relâchée après avoir semble-t-il signé une promesse de ne plus conduire ni s’exprimer en public. L’affaire a mobilisé les mouvements de défense des droits de l’Homme, notamment Amnesty International, qui ont appelé le régime saoudien à lever l’interdiction de conduire faite aux femmes, qui n’existe au niveau national dans aucun autre pays du monde.

Maha al-Qahtani, responsable informatique au ministère saoudien de l’Education, a déclaré dans un entretien téléphonique à l’AP qu’elle avait roulé pendant trois quarts d’heure à Riyad avec son mari pour passager. « J’avais quelque chose à dire et je l’ai dit directement dans les rues de la capitale », a-t-elle lancé.

Des messages envoyés sur les réseaux sociaux du Web ont fait état d’autres femmes ayant conduit une voiture dans plusieurs villes, dont celle de Dammam, dans l’est du pays, mais aucune arrestation n’a été signalée. Des hommes disent même avoir pris le volant déguisés en femme, selon un activiste américano-sud-africain, Benjamin Joffe-Walt.

Un appel à klaxonner pour soutenir le mouvement a été publié sur le site de vidéo YouTube, tandis que des groupes de femmes sont passées en voiture devant les ambassades saoudiennes à Washington et dans d’autres villes du monde ces derniers jours.

Mais les conservateurs saoudiens aussi se sont connectés au Web, pour dénoncer quant à eux « la révolution de la corruption ». Une vidéo montre une sinistre main noire aux ongles rouges s’emparant du drapeau saoudien sur fond de chants patriotiques. Sur Facebook, un groupe radical répond à celles qui exigent le droit de conduire: « Dans vos rêves. »

Aucune loi n’interdit aux Saoudiennes de conduire, seulement des décrets religieux -fatwas- pris par le puissant clergé wahhabite. Il affirme protéger ainsi les femmes du vice et de la tentation que représenterait la liberté de sortir seules de chez elles et de rencontrer des hommes. Les familles qui le peuvent emploient un chauffeur à domicile.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s