Thann : Grève d’avertissement à l’usine Millennium Chemicals

L’Alsace, 14 juin 2011 :

Depuis ce matin, une cinquantaine de salariés de l’usine chimique Millennium Chemicals à Thann, dénoncent une politique de  » répression  » de la part de la direction. Les installations sont à l’arrêt mais sous surveillance par un personnel réquisitionné. Cet appel à la grève de l’intersyndicale FO, CGT et CFDT se veut une mise en garde, un avertissement.

« Les méthodes de management sont brutales. Notre direction ne respecte plus personne et une politique de sanctions totalement disproportionnée se met en place. Nous ne pouvons que condamner ces méthodes qui sont de plus en plus courantes et qui touchent aujourd’hui directement un technicien. Ce salarié qui était présent depuis 5 ans sur le site, a été licencié la semaine dernière pour le motif suivant: insuffisance professionnel ! C’est la goutte qui a fait déborder le vase, la méthode est reprouvée, » commente Patrick Manigold, délégué syndicale FO.


Au centre des revendications, la politique répressive, le manque de respect de la part de la direction, des conditions de travail exécrables, et ce, malgré des résultats économiques excellents.

Un message relayé par une cinquantaine de personnes de la maintenance, fabrication et administratif avec le laboratoire.

« Nos revendications sont simples: nous souhaitons la mise en place d’une paritaire au sujet des conditions de travail et méthodes de managements dans tous les services. Nous ne sommes pas tous sur le même bateau, car une minorité est très intéressé aux résultats qu’elle réalise sur le dos de la majorité d’entre nous » souligne Patrick Dietrich, délégué CGT.

Claude Granier, de la CFDT ajoute  » Notre direction dans sa grande bonté, nous a fait l’aumône d’un détecteur de fumée pour le passage à la certification ISO 14001 et des résultats économiques records. En même temps, l’année dernière en pleine crise, la prime sécurité de 34 euros par mois a été purement et simplement supprimée. Nous avons perdu entre 1500 et 200 euros en 2008 et 2009 au plus fort de la crise »

Joint par téléphone au poste de garde, la direction, s’est refusée à commenter cette action qu’elle qualifie « d’interne ».

Les équipiers et journaliers du matin et de l’après-midi vont débrayer jusqu’à 5 heures demain matin.

L’intersyndicale Millennium Chemicals a décidé de refaire le point sur la situation et envisage le cas échéant la poursuite d’un mouvement plus dur en septembre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s