Salvador : Liberté pour le syndicaliste Atilio Jaimes Pérez

LabourStart :

Le Centre d’études et de soutien sociales à El Salvador (CEAL) rapporte que Atilio Jaimes Pérez, secrétaire général de SELSA, le syndicat d’entreprise à Lido, SA, a été emprisonné sous de faux prétextes, en représailles à son rôle dans l’organisation d’une grève.Une action urgente est nécessaire pour le libérer.

À 15 heures le mercredi 8 Juin 2011, alors que les travailleurs de l’entreprise Lido exerçaient pacifiquement leur droit de grève à l’usine du boulevard del Ejercito à Soyopango, El Salvador, la direction de Lido a réagi par une basse manœuvre en faisant faussement accuser Pérez de prétendues menaces de mort par un cadre, Heriberto Bales.

Appelé à l’extérieur de l’usine pour « négocier » avec les employeurs, il a été immédiatement appréhendé par la Police nationale. Cette nuit-là, l’avocat de la compagnie, Sergio Mendez (un présentateur de télévision), a fait part d’un chantage : la société serait prête à retirer l’accusation si les travailleurs mettaient immédiatement fin à la grève. Pérez est détenu à la prison de la Police nationale civile de San Bartolo comme prisonnier de droit commun. Il est avec des dizaines de personnes privées de liberté, dans des cellules surpeuplées et insalubres, dans un pays où organismes nationaux et internationaux dénoncent les conditions inhumaines dans les prisons.

Des messages de protestations peuvent être envoyés depuis cette adresse

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s