Postes Canada : Grève dans une dizaine de villes

Radio Canada, 12 juin 2011 :

C’est toujours l’impasse entre le Syndicat des travailleurs et travailleuses des postes (STTP) et la direction de Postes Canada. La grève tournante des employés de la société de la Couronne se poursuit lundi dans une dizaine de villes et de régions canadiennes :

-Nanaimo (Colombie-Britannique, depuis 22 h, heure locale, dimanche)
– Regina (Saskatchewan)
– Windsor (Ontario)
– Niagara Falls (Ontario)
– Cornwall (Ontario)
– Mauricie (Québec)
– Sherbrooke (Québec)
– Fredericton (Nouveau-Brunswick)
– Breton (Sydney, North Sydney, Sydney Mines, New Waterford et Glace Bay, en Nouvelle-Écosse)
-Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador)

Le Syndicat avait annoncé vendredi avoir offert à la partie patronale la suspension du débrayage à condition que les dispositions de la convention collective soient remises en vigueur.

La proposition a été rejetée vendredi en fin de journée par la direction de Postes Canada. La société réduira cette semaine le service de livraison de courrier dans la plupart des centres urbains. Le service se limitera aux lundi, mercredi et vendredi.

Le syndicat n’écarte pas la possibilité d’une grève générale dans les prochains jours. Il tiendra une conférence de presse à Ottawa lundi matin.

Vers une grève générale ?

Du côté syndical, on estime que le climat des négociations s’est détérioré au cours des derniers jours, ce qui motive la poursuite de la grève.

« Il ne semble vraiment pas que l’employeur soit intéressé à en arriver à un règlement. Sa stratégie semble plutôt de forcer le syndicat à déclarer une grève générale pour en arriver avec le dépôt d’une loi spéciale afin de faire retourner les travailleurs au travail », affirme Jacques Valiquette, directeur national du STTP pour la région de Montréal.

Quant à Postes Canada, la société considère qu’elle a une bonne offre sur la table et n’a pas les moyens de donner aux syndiqués ce qu’ils réclament.

La société a d’ailleurs servi une mise en garde aux employés. Postes Canada dit avoir perdu beaucoup de clients depuis le début des grèves tournantes et craint que les clients ne soient pas au rendez-vous une fois le conflit terminé, ce qui se traduirait par des pertes substantielles.

« La confiance des clients a été ébranlée. Ça pénalise aussi nos employés, parce qu’avec une baisse de courrier, c’est eux qui vont en subir les conséquences. On est à réduire nos opérations parce qu’on voit une baisse de courrier à travers le pays d’environ 50 % », affirme Anick Losier, directrice des relations avec les médias à Postes Canada.

Points en litige

Le STTP affirme notamment que de nouvelles méthodes de travail que tente d’implanter Postes Canada menacent la santé et la sécurité au travail de ses membres.

Lancées à Winnipeg le 3 juin dernier, les grèves de 24 à 48 heures ont touché jusqu’à maintenant les villes de Montréal, Québec, Kitchener, Hamilton et Edmonton, entre autres.

Les travailleurs de Red Deer en Alberta étaient en grève en fin de semaine, après l’échec de la rencontre convoquée par la ministre du Travail, Lisa Raitt.

La ministre Raitt a lancé un appel à la direction de Postes Canada, leur demandant de « suspendre immédiatement les mesures de réductions des coûts » qui ont mené à une diminution du nombre d’heures de travail et des salaires moindres pour les travailleurs pendant la grève. Elle n’a pas précisé si Ottawa songeait à forcer un retour au travail si l’impasse persiste quant au renouvellement de la convention collective, qui touchera les 50 000 employés de Postes Canada.

Une ordonnance de retour au travail avait été émise par Ottawa en 1997, lors de la dernière grève à Postes Canada.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s