Calais (62) : Les agents techniques municipaux menacent de faire grève

Il y a trois mois, les agents techniques municipaux avaient déjà manifesté publiquement leur malaise et leur ras-le-bol à propos de leurs conditions de travail . Une réunion avait eu lieu avec leurs élus de référence, Emmanuel Agius (travaux) et Patrice Cambraye (personnel), destinée à améliorer les choses (lire notre édition du 1er mars). Trois mois ont passé, et rien ne semble avoir changé. C’est en tout cas le sens du mouvement d’hier matin. Devant le siège du bâtiment administratif des services techniques, rue de Toul, une cinquantaine d’agents se sont réunis pour une « réunion d’information syndicale », autour de trois délégués des syndicats CFDT, FO et SUD.

Les doléances formulées il y a trois mois n’ont pas varié et, c’est à noter, ce sont les agents eux-mêmes (et non les syndicalistes) qui les formulent : « L’organisation par pôles (scolaire, administratif, culture, sports…) en vigueur depuis un an et demi ne fonctionne pas du tout, indique l’un d’entre eux. « Ce système qui pourrait fonctionner si les moyens suivaient, note un agent. Je parle de moyens en outillage ou en véhicules. Nous sommes souvent obligés de nous rendre sur les chantiers avec notre véhicule personnel, ce qui pose de gros problèmes d’assurance. » Idem pour l’outillage : « Pour être certain de pouvoir travailler, mieux vaut apporter son propre outillage, peste un agent. Avec mon collègue, on a un tournevis pour deux ! » C’est un sentiment de déconsidération qui anime aujourd’hui de nombreux agents techniques. « Avec la nouvelle organisation, j’exerce de moins en moins mon métier, regrette ce menuisier. Et on n’intervient plus que pour de petites tâches. » Car, voilà un autre reproche, il est de plus en plus fait appel aux sociétés privées : « Évidemment, on craint pour l’avenir de notre fonction. » Opacité Ensuite, les agents dénoncent une application « à la tête du client » du régime indemnitaire. « Il y a de grandes disparités entre les agents ainsi qu’une grande opacité, que ce soit au niveau des primes, de l’avancement ou des promotions. Il y a un véritable problème d’équité. » Ajoutons que les bâtiments de la rue de Toul, vétustes et à l’hygiène douteuse (les sanitaires, par exemple, sont dans un état lamentable) n’incitent pas non plus les agents à un optimisme et à une joie de travailler démesurés… « Nous allons cosigner une lettre à l’attention des élus », annoncent les représentants syndicaux. Si, dans une semaine, nous n’avons aucune réponse, nous débrayerons tous les jours. » • B. M. Ni Patrice Cambraye, ni Emmanuel Agius n’ont pu être joints hier.

http://www.lavoixdunord.fr/Locales/Calais/actualite/Secteur_Calais/2011/06/08/article_les-agents-techniques-municipaux-menacen.shtml

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s