Piquets de grève au Luxembourg

Le Quotidien, 7 juin 2011 :

La réforme des services publics a du mal à passer auprès des employés publics qui ont tenu à faire savoir leur mécontentement au ministre de la Fonction publique, François Biltgen.

Les syndicats des Services publics et santé, Services sociaux et éducatifs de l’OGBL ont organisé aujourd’hui des piquets de grève sur différents lieux de travail.

Les représentants du personnel se sont rassemblés pendant une quinzaine de minutes. Ils étaient, par exemple, une cinquantaine à la fondation Kannerschlass à Soleuvre pour protester contre le plan d’austérité dans la fonction publique, élaboré par le ministre Biltgen, qui prévoit notamment une diminution des effectifs. Nora Back, secrétaire syndicale du secteur santé et social pour l’OGBL, a tenu à rappeler aux manifestants les enjeux de l’action menée : rappeler au ministre Biltgen que tous les intervenants syndicaux devraient être impliqués dans les négociations de la réforme.

Écarté des négociations avec les syndicats

Le syndicat OGBL est d’autant plus remonté par rapport à la question qu’il estime être écarté des négociations sur la réforme salariale et statutaire dans le secteur public. L’OGBL est largement majoritaire dans le secteur des services publics non marchands et représente plus de 30000 salariés dans le secteur de la santé et le secteur social, dans le secteur communal, le secteur couvert par la convention collective de travail des ouvriers de l’État ainsi que dans le secteur de l’éducation. Le ministre François Biltgen négocierait uniquement avec le syndicat des fonctionnaires de l’État.

Les piquets ont commencé dès 9h30 à la fondation Kannerschlass à Soleuvre, pour se poursuivre à 14h au CIPA-Soleuvre, à 16h à la commune de Sanem, puis pour finir vers 18h15 à la maison relais Scheierhaff, toujours à Soleuvre. Suite à différentes réunions d’information dans les établissements concernés, le syndicat appelait les employés à protester contre l’attitude non démocratique du ministre qui ne prend pas en compte l’avis des autres syndicats. La réforme signifie, selon l’OGBL, une réduction générale des salaires, une introduction d’un système d’évaluation ainsi que des salaires plus bas dans les carrières inférieures et moyennes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s