Archives quotidiennes : 04/06/2011

Grève chez Carrefour Market Pas d’augmentation au rabais.

Hier, des salariés de Carrefour Market ont débrayé, de 9 heures à midi. Ils jugent les dernières négociations salariales insatisfaisantes.

UN coup de klaxon avenue de Compiègne. Les salariés de Carrefour Market, massés devant l’enseigne de Mercin-et-Vaux, banderolles en main, le vivent comme un encouragement. Ils étaient une nouvelle fois en grève hier matin, quinze jours après un premier mouvement qui ne leur a pas apporté grand-chose : « Lors des négociations nous n’avons rien obtenu. Nous non, mais les cadres et les agents de maîtrise ont eu une prime de vacances et une prime d’ouverture du dimanche qui a été augmentée », observe Denise Fongueuse, déléguée du personnel CGT. « Et nous rien. Ils estiment sûrement qu’on est bien payés », gronde Marie Leroy, autre déléguée CGT.
« Bien payés », cela signifie, pour un salarié qui totalise 30 ans d’ancienneté, 1 100 € net par mois. « Pareil qu’un débutant », compare Marie Leroy. « Nous demandons donc une augmentation d’au moins 5 % et une amélioration des conditions de travail, c’est-à-dire des remplacements de vacances ou de maladie et la reconnaissance des salariés professionnels comme les bouchers ou les poissonniers », poursuit sa collègue.
Des « avancées », il y en avait eu quelques-unes lors des dernières négociations. Les supermarchés Carrefour Market, via son service de communication, mettent en avant une augmentation « allant jusqu’à 2,5 % en fonction de l’ancienneté à partir du 1er juillet, la mise en place de ticket restaurant de 4 euros, l’augmentation des remises sur les achats de 7 à 10 % au 1er août et la mise en place de 10 % de remise sur la billetterie, les voyages et les assurances chez Carrefour ».
Autant d’améliorations du pouvoir d’achat qui font doucement rire les grévistes. « Pour les tickets restaurant, sur 4 euros, deux sont à notre charge et c’est à condition que nos horaires correspondent aux heures de repas, c’est-à-dire qu’on mange sur place. Quand je fais 6 heures-13 heures, je rentre chez moi », cite en exemple Denise Fongueuse. Lire la suite

Le mépris des travailleurs précaires à l’ADDSEA doit cesser !

CGT ADDSEA :

Communiqué des syndicats CGT, CFDT, FO et SUD de l’ADDSEA :

STOP !

Le mépris des travailleurs précaires à l’ADDSEA doit cesser !

Le 1er février 2011, suite à la saisine du Conseil de Prud’hommes, un ancien salarié de l’ADDSEA en CAE puis en CDD du DLB-Double Ecluse avait enfin obtenu son attestation Pôle-emploi (ex-attestation ASSEDIC) lui permettant de solliciter l’allocation chômage. Ce collègue l’attendait depuis le 23 septembre 2010, c’est-à-dire qu’il a dû vivre sans revenu pendant plus de 4 mois.

Le 15 avril, l’Inspection du Travail a envoyé une lettre d’observation à la Direction Générale de l’ADDSEA, lui rappelant notamment l’article R. 1234-9 du Code du Travail : « l’employeur délivre au salarié, au moment de l’expiration du contrat de travail, les attestations et justifications qui lui permettent d’exercer ses droits aux prestations mentionnées à l’article L-5421-2 ».

Lire la suite

République Islamique d’Iran hors de l’OIT : Manifestation à Genève le 9 juin

Article publié dans « Communisme-Ouvrier » de juin 2011 :

Chaque jour, la République Islamique d’Iran commet de nouveaux crimes contre la population. Le 17 mai, Mohammad et Abdollah Fathi ont été exécutés à la prison d’Ispahan et pour la seule journée du 26 mai, onze personnes ont été exécutées à Qazvin et à Chiraz. C’est ce régime d’assassins, ce régime qui exécute, torture et emprisonne militants ouvriers et autres opposants, qui lapident les femmes, interdit les syndicats, les grèves et les manifestations qui participera à partir du 1 juin à la conférence de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) à Genève. Des agents de ce régime prétendront même y représenter les travailleurs d’Iran. A l’appel de différentes organisations iraniennes, dont nos camarades du Parti Communiste-Ouvrier d’Iran, de syndicats français comme la CGT, la CFDT, la FSU, SUD-Solidaires et l’UNSA, une manifestation est organisée le 9 juin à Genève pour demander la libération de tous les militants ouvriers emprisonnés, la fin des persécutions contre les travailleurs, la liberté d’organisation, de grève et de protestation en Iran.

Rassemblement le jeudi 9 Juin 2011‎ de 11 à 14 h
Devant le siège de l’OIT, Place des Nations, Genève (Suisse)

Otis : La lutte continue pour les salaires

AFP, 4 juin 2011 :

Les salariés d’Otis poursuivaient samedi leur grève nationale visant à obtenir des augmentations de salaires et de meilleures conditions de travail, qui entraîne des perturbations pour les usagers de l’ascensoriste, selon les syndicats.

« Ce matin, au centre d’appels d’Ile-de-France, il y avait un millier de pannes en attente », a indiqué à l’AFP Sylvie Galuppo, déléguée FO.

« Depuis jeudi, c’est le service minimum. Jeudi était férié, beaucoup de gens étaient en congé vendredi pour faire le pont et, maintenant, c’est le week-end. Là encore, service minimum », a-t-elle souligné.

Lire la suite

Les salariés du Carrefour-market de Sablé toujours en grève

Ouest-France, 4 juin 2011 :

Pour la seconde fois en quinze jours, les salariés de la grande surface sabolienne participaient à un mouvement national pour réclamer hausse des salaires et meilleures conditions de travail. Ce samedi entre 10 h et 12 h, sur le parking de Carrefour-market, route de La Flèche, les clients étaient invités à signer une feuille de soutien aux caissières et autres employés du groupe.

Bien que 19 salariés aient été en grève sur 56 au total, le magasin n’a pas fermé ses portes pendant les deux heures de débrayage. « C’est que le directeur, M. Salmon, a demandé du renfort », explique Nathalie Sébile, déléguée syndicale CGT.

Lire la suite

Plus de 100 000 personnes aux funérailles des manifestants tués à Hama

Radio Canada, 4 juin 2011 :

Tandis que le bilan des manifestants tués vendredi est revu à la hausse, plus de 100 000 personnes ont participé samedi aux funérailles des victimes à Hama, dans le nord du pays.

Après les prières de la mi-journée, des dizaines de milliers de personnes sont sorties des mosquées, portant des cercueils vers les deux principaux cimetières de la ville, a expliqué le directeur de l’Observatoire syrien des droits de l’Homme, Rami Abdul-Rahman.

Lire la suite

Actions de solidarité entre les jeunes « indignés » et la classe ouvrière

Témoignages sur les liens entre le « mouvement des indignés » et les luttes ouvrières en Espagne traduits et publiés par le Courant Communiste Révolutionnaire.

Saragosse : soutien aux chauffeurs de bus en grève et ralliement des ouvriers de CAF (fabrication de trains) au campement. Manifestation sonore contre la bureaucratie syndicale

par Asier Ubico, délégué syndical de Telepizza et militant de Clase contra Clase à Saragosse

Le mouvement a démarré le 15 mai à Saragosse avec une manifestation massive de 5000 personnes. Les camarades de CcC, associés au SEI [Syndicat des Étudiants de Gauche], à des sections syndicales de la CGT (dont celle de Telepizza) et à d’autres jeunes travailleurs, ont participé à la convocation de cette journée de mobilisation dans les facs, lycées et entreprises. C’était une des résolutions de la Rencontre des Etudiants et Jeunes Travailleurs que nous avions organisé le 7 mai et qui a permis d’organiser un cortège lutte de classe au sein de la manif, ainsi que de renforcer l’organisation de la jeunesse, d’apporter notre soutien aux secteurs en lutte et de rejoindre le combat contre le gouvernement et la bureaucratie conciliatrice.

Lire la suite