Archives quotidiennes : 31/05/2011

Liège : Arrêt de travail chez Newelec

Un arrêt de travail de 24 heures sera observé ce mardi par les travailleurs de l’entreprise Newelec, à Vottem (Liège). Un préavis de grève avait été déposé il y a deux semaines. Celui-ci est arrivé à échéance sans qu’un accord ait pu être trouvé avec la direction, ce qui a entraîné le « coup de semonce » de l’arrêt de travail, indique le secrétaire régional de la FGTB-Metal Antonio Fanara.

Lire la suite

Tournai : Les Suisses en grève jusque mercredi

Les travailleurs de la logistique sont inquiets

Ce lundi, les 80 travailleurs du secteur logistique des 3 Suisses à Tournai sont partis spontanément en grève. Même si le mouvement de grogne n’a pas été initié par ceux-ci, les syndicats ont malgré tout décidé de soutenir l’action. « Le personnel estime que les réponses obtenues vendredi de la direction quant à leur avenir sont insuffisantes, explique Jean Peeters, permanent du Setca. Non pas qu’ils soient insatisfaits de ce qu’on leur propose mais ils veulent plus de précisions quant au nombre de jours à prester le samedi ou un tableau comparatif des salaires, etc. » Lire la suite

Belgique : Grèves dans le secteur pétrolier

La « journée de protestation nationale » dans le secteur du pétrole, organisée par le front commun syndical mardi 31 mai, donnera lieu à des grèves de 24 heures dans plusieurs entreprises et grands dépôts, a-t-on appris lundi auprès de Frank Jacobs, du syndicat socialiste SETCa. Par cette journée d’actions, les syndicats entendent dénoncer l’attitude de la fédération patronale dans le cadre des négociations pour une convention collective de travail 2011-2012.

Lire la suite

Contre la répression : Solidarité avec Xavier Mathieu

Communisme-ouvrier N°10 (bulletin d’ICO):

Xavier Mathieu, délégué syndical et porte parole des « Contis », les ouvriers de Continental en lutte contre les licenciements lors de la fermeture de leur usine, passe en procès le 28 juin. Il refuse que son ADN soit prélevé, suite à sa condamnation pour le pseudo « pillage » de la sous-préfecture de Compiègne par les Contis en colère, en 2009. Pour ce refus légitime, il risque jusqu’à un an de prison ferme et jusqu’à 15.000 euros d’amende. Une manifestation est organisée à Compiègne le matin du procès. Pour soutenir ce leader ouvrier contre la répression, l’Initiative Communiste Ouvrière appelle à participer à la manifestation et à toutes les actions de soutien à Xavier Mathieu.

Vayres : Mouvement de grève à OI Manufacturing

Sud-Ouest, 31 mai 2011 :

Les salariés de la verrerie ont bloqué l’entrée de l’usine hier.

Depuis le mois de février et l’ouverture des négociations annuelles obligatoires sur les salaires, les salariés des différents sites du groupe OI Manufacturing, dont la verrerie de Vayres, participent régulièrement à des débrayages de quelques heures par semaine en signe de protestation pour des augmentations de salaires.

Lire la suite

Grève et manifestation à Toulouse

Toulouse Blog, 31 mai 2011 :

La fonction publique, notamment les enseignants sont aujourd’hui en grève; une manifestation est prévue à Toulouse.

La fonction publique et surtout les enseignants sont en grève ce mardi. La raison de cette grève est la revalorisation du salaire des professeurs et instituteurs. Les instituteurs et parents d’élèves se sont donnés rendez-vous dès la matinée pour une manifestation dans les rues de Toulouse qui arrivera devant la préfecture à midi. Les syndicats et employés de l’éducation manifesteront à partir de la place du Capitole où le rendez-vous est donné à 10h30.

Lire la suite

Merxheim : Débrayage chez Alcoa

L’Alsace, 31 mai 2011 :

Une grève a été déclenchée hier matin, chez Alcoa à Merxheim. Les négociations salariales ont finalement abouti dans l’après-midi.

Hier matin, les salariés des unités de production, de logistique et de maintenance de l’usine Alcoa Architectural Products à Merxheim, qui fabrique des produits pour le bâtiment, se sont mis en grève pour manifester leur mécontentement en raison de négociations salariales qui n’avaient pas abouti. Les grévistes réclamaient une hausse généralisée des salaires, qui passerait par une augmentation du taux horaire. Ils demandaient 75 € brut mensuels le matin, une nouvelle proposition suite à des négociations qui avaient déjà échoué lors des deux précédentes réunions.

Lire la suite