Châlons-en-Champagne : Grève aux transports Mory Team

L’Union, 24 mai 2011 :

CHALONS-EN-CHAMPAGNE (Marne) : Le site n’a pas connu de mouvement social de cette ampleur depuis au moins trente ans. Les grévistes décrivent des conditions de travail de plus en plus difficiles.

Une scène peu courante à Mory Team : un grand feu et une vingtaine de salariés rassemblés devant leur entreprise, avenue Ampère.

« Il y a eu des départs qui n’ont pas été remplacés » explique d’emblée Lionel Boiteux, délégué du personnel, manutentionnaire de l’entreprise Mory Team.
Mais la principale revendication concerne une augmentation de salaire, réclamée avec force depuis plusieurs mois. « Nous demandons 200 euros de plus. Je vais tous les mois aux réunions en tant que délégué, et tous les mois je passe pour un rigolo avec ma demande. Alors là, nous nous sommes tous mis d’accord » lâche Lionel Boiteux, il y en a assez ». Ses collègues de travail, autour de lui, confirment.

L’entreprise a fêté son bicentenaire il y a deux ans, se souviennent les grévistes.

80 salariés il y a 5 ans

Spécialisé dans l’affrètement, les messageries et le transport de « lots », le site châlonnais fait partie d’un groupe international.

Sur place, personne n’a le souvenir d’une telle mobilisation. Les conflits ont – jusqu’à présent – toujours été réglés en amont, avant le déclenchement d’un tel débrayage.

« La nouvelle direction est certainement là pour faire du ménage » avance Serge Magin, délégué CGT.

Il évoque le cas de trois salariés qui ont quitté l’entreprise depuis le mois d’octobre sans être remplacés. « Il y a 5 ans, nous étions 80, aujourd’hui nous sommes un peu plus de 50 » ajoute-t-il.

« Certains travaillent de nuit à 50 ans passés. Je pense qu’ils ont en tête de nous faire faire des journées de 16 h à 20 h 30 et puis une reprise jusqu’à une heure du matin » dénonce l’un des grévistes.

La détérioration des conditions de travail concentre une grande partie des revendications.

Présent hier matin dès le début du mouvement, le directeur local n’a pas souhaité s’exprimer et a refusé de recevoir les représentants du mouvement.
En début de soirée, Serge Magin a annoncé qu’à la suite d’une réunion des personnels mobilisés, la grève allait se poursuivre aujourd’hui.

Les chauffeurs et manutentionnaires, très déterminés, restent pour l’instant plus engagés dans le conflit que les salariés de l’aile administrative de Mory Team. Depuis le début du printemps, les conflits sociaux se multiplient dans les PME de Châlons. La faible rémunération des salariés est souvent le déclencheur de ces mouvements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s