Archives quotidiennes : 23/05/2011

Le 28 mai à Lyon, manifestons contre le racisme d’Etat !

Union Pour le Communisme :

Les mêmes droits pour tous : le droit de circuler, de s’installer, de travailler, d’avoir un toit !

Rassemblement à Lyon samedi 28 mai à 15h contre le racisme et les politiques anti-immigrés à l’appel de nombreuses organisations.

Non à la pro­pa­gande raciste qui sème la haine et la divi­sion !

Depuis des dizai­nes d’années, les étrangers ser­vent de boucs-émissaires. Après les sans-papiers, l’immi­gra­tion dite régu­lière est aussi visée tout comme une partie de la popu­la­tion fran­çaise, par des dis­cours déma­go­gi­ques ou des peti­tes phra­ses assas­si­nes qui accu­sent en plus les chô­meurs ou les mala­des de pro­fi­ter de la pro­tec­tion sociale et les jeunes des quar­tiers popu­lai­res d’être tous des délin­quants en puis­sance. La cou­leur de peau est motif de dis­cri­mi­na­tion. Les spor­tifs noirs ou arabes qui étaient encen­sés en 1998 quand la France gagnait la coupe du monde de foot, sont accu­sés d’être trop nom­breux sur les stades et de pos­sé­der plu­sieurs natio­na­li­tés. Les migrants arri­vant de Tunisie ou de Libye, où l’Etat fran­çais ne se gêne pour­tant pas pour envoyer ses bom­bar­diers, sont pré­sen­tés comme de dan­ge­reux enva­his­seurs. Ils sont lais­sés à la rue, condam­nés au tra­vail au noir et à la pire pré­ca­rité, dor­ment dans les parcs où la police les pour­chasse, alors que des entre­pri­ses fran­çai­ses conti­nuent de faire des pro­fits en exploi­tant les riches­ses et la main d’œuvre bon marché de leurs pays.

Lire la suite

L’indignation d’un village palestinien met fin à l’indulgence pour les crimes d’honneur

Le Monde, 20 mai 2011:

La mobilisation des habitants de Sourif après l’assassinat d’une jeune étudiante a poussé l’Autorité palestinienne à amender la législation.


Dans les annales du « printemps arabe », aux côtés du Caire, de Benghazi, de Deraa et de Sidi Bouzid, il faudra trouver une petite place pour Sourif, un bourg de Cisjordanie, à l’ouest d’Hébron. Révulsés par l’assassinat d’une jeune fille à la réputation exemplaire, Ayah Baradeya, noyée par son oncle qui désapprouvait son projet de mariage, les 15 000 habitants se sont soulevés à la manière des révolutionnaires arabes. Deux semaines de manifestations et de mobilisations sur Internet ont forcé l’Autorité palestinienne à amender la législation qui accorde une quasi-impunité aux auteurs de ce genre d’actes, abusivement qualifiés de « crimes d’honneur ».

Lire la suite

Dans l’Etat le plus obscurantiste du monde

La nouvelle de l’arrestation le 22 mai de la militante des droits des femmes Manal al-Charif pour avoir osé défier l’interdiction faite aux femmes de conduire en Arabie Saoudite rappelle le caractère réactionnaire et misogyne de cette monarchie féodale. L’article ci-dessous, écrit en décembre 2009, reste encore d’actualité pour décrire ce régime d’apartheid sexiste qui est aussi un des meilleurs alliés de nos « démocraties occidentales » dans la région.

En décembre 2007, on apprenait que la « fille d’Al Qalif » avait finalement été graciée. Cette jeune femme de 19 ans avait été enlevée et violée par sept hommes. Comme elle se trouvait, lors de l’agression, avec un autre homme que son mari, elle fut condamnée en octobre 2006 à 90 coups de fouet. La jeune femme décida de faire appel, et fit part de cette injustice à une organisation internationale de défense des droits humains… si bien qu’en novembre 2007, le Tribunal d’Al Qalif aggravait la peine pour la porter à 200 coups de fouet et six mois de prison. L’avocat, accusé par les religieux du tribunal d’avoir parler de cette histoire à l’étranger, n’eut pas le droit d’assister à l’audience. L’indignation que cette condamnation a provoqué dans le monde et les campagnes menées par des organisations de défense des droits humains ont finalement permis la grâce de la jeune fille. Si l’histoire de la fille d’Al Qalif s’est terminée par une victoire face à l’arbitraire et au sexisme du régime saoudien, elle est aussi une illustration de l’oppression atroce que vivent les femmes de cette pétro-monarchie de la péninsule arabique.

Lire la suite

Arabie Saoudite : Arrêtée pour avoir conduit

Dépêche AFP, 22 mai 2011 :

Les autorités saoudiennes ont arrêté une jeune femme qui avait défié l’interdiction de conduire dans l’est du royaume, a affirmé aujourd’hui une militante pour les droits des femmes.

Vidéo : Le reportage d’Al-Jazeera (en anglais) :

Manal al-Charif avait posté vendredi sur Youtube une vidéo la montrant en train de conduire dans la ville de Khobar (est). Son initiative intervient à l’approche du 17 juin, date à laquelle les Saoudiennes ont été appelées par une campagne sur internet à défiler au volant de leurs voitures.

Lire la suite

Mobilisation monstre à Sanaa

Extraits d’un article du Figaro, 23 mai 2011 :

Les partisans du président yéménite ont encerclé quelques heures l’ambassade des Emirats arabes unis, tandis que l’opposition a organisé une manifestation monstre. Les monarchies du Golfe ont suspendu leur médiation.

La tension est montée d’un cran, dimanche, au Yémen, après le refus du président Ali Abdallah Saleh de signer l’accord de transition qui prévoyait son départ du pouvoir. Des militaires et des hommes armés, qui lui sont favorables, ont bloqué et installé dans la soirée des barrages policiers dans les principales rues de la capitale yémenite, Sanaa. Les pro-régime ont même encerclé quelques heures plusieurs ambassades dont celles des Emirats Arabes Unis où étaient réunis des ambassadeurs occidentaux et un médiateur du Golfe dépêchés pour tenter de dénouer la crise.Un manifestant a été tué et un autre blessé sur la route de l’aéroport par des tirs des pro-Saleh. La démonstration de force fait craindre le pire aux habitants de Sanaa alors qu’un million et demi de partisans de l’opposition ont manifesté puis organisé un sit-in sur la place centrale du «Changement».

Irak : Abrogation d’une loi anti-ouvrière

Solidarité Irak, 22 mai 2011 :

La loi baassiste qui portait entrave à la liberté syndicale en Irak a enfin été abrogée, mais sans effet rétroactif. C’est une première victoire après des années de lutte contre cette loi. (cf. le communiqué du Parti communiste-ouvrier d’Irak, en arabe).

Photo : Manifestation des travailleurs de la Southern Oil Company (à Bab al-Zubayr, sud de Bassorah), le 9 mai 2011.

La Révolution sera féministe ou ne sera pas

Manifeste de l’assemblée féministe de la Puerta del Sol (Madrid), publié en français par le Jura Libertaire :

La Révolution sera féministe ou ne sera pas

Nous sommes sur la place car :

— Nous voulons une société dont le centre soit les personnes et non les marchés financiers. Nous revendiquons donc la gratuité des services publics et vitaux que sont l’éducation et la santé face aux réductions sociale et à la réforme du travail.

Lire la suite