Archives quotidiennes : 20/05/2011

Espagne : « Los indignados » vont braver l’interdiction de manifester

Ouest-France, 20 mai 2011 :

Surnommés « los indignados » (les indignés) par les médias, des milliers de jeunes Espagnols se sont rassemblés mardi soir dans le centre de Madrid, répondant à des appels lancés sur les réseaux sociaux, pour réclamer des réformes politiques et sociales alors que l’Espagne continue à subir les effets de la crise.

Portant des pancartes avec les mots « que les coupables paient pour la crise », ou criant « ils appellent cela démocratie, mais cela ne l’est pas », les manifestants ont poursuivi leur mouvement, qui touche désormais plusieurs autres villes d’Espagne, jusqu’aux élections régionales et municipales de dimanche. Lire la suite

Publicités

Vidéo : Manifestation à Homs

Vidéo des manifestations à Homs (Syrie) le 20 mai 2011 :

– Les gens crient « Azadi » (« Liberté » en kurde) :

Lire la suite

Syrie : Des milliers de manifestants à Banias

Reuters, 20 mai 2011 :

Des milliers de manifestants se sont rassemblés vendredi à Banias, dans l’ouest de la Syrie, en faveur d’une libéralisation de la vie politique du pays, malgré une importante présence des forces de sécurité, a rapporté l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.

On dénombrait également des milliers de manifestants kurdes syriens dans les rues de Kamichli, ville de l’est du pays, où le mot de «liberté» a été scandé par la foule après les grandes prières hebdomadaires, a rapporté un témoin.

Lire la suite

Paris : Manifestation le 21 mai avec les réfugiés de Tunisie

Coordination des Intermittents et Précaires d’Ile-de-France :

Depuis le 7 mai, 100 à 150 Tunisiens sans papiers et à « visa Schengen » dorment au gymnase occupé de la rue de la fontaine au roi et beaucoup d’autres y passent. L’occupation a été tolérée sans que la Ville ne fournisse rien aux occupants, contrairement à ce qu’indiquent ses communiqués et à ce que déclare à la presse Pascale Boistard, chargée de l’intégration des immigrés.

La mairie a fait savoir hier qu’un huissier viendrait ce jeudi constater l’occupation et qu’elle saisirait le Tribunal Administratif pour un référé expulsion… De nouveau, la mairie s’apprête à faire arrêter des migrants par la police.

Lire la suite

Madrid : En direct de la Puerta del Sol

Les manifestant(e)s qui occupent la Puerta del Sol à Madrid, sur le modèle de la Place Tahir du Caire, ont installé une caméra qui permet de suivre en direct les évènement à cette adresse.

Depuis dimanche 15 mai, et alors qu’approche pour le week-end prochain la farce électorale, un mouvement de manifestations et de protestations se développe en Espagne contre le chômage, les politiques d’austérité, la corruption et le rôle des partis comme le PSOE et le PP dans les politiques anti-ouvrières.

Espagne : Manifestations interdites ce week-end

France Télévision, 20 mai 2011 :

Les manifestations contre le chômage vont être interdites ce week-end en Espagne, en raison des élections.

La commission électorale a appelé jeudi soir à une interdiction des manifestations de rue pendant les élections municipales et régionales.

Depuis plusieurs jours, des milliers de personnes manifestent à travers l’Espagne pour protester contre les retombées de la crise économique. Elles ont promis de continuer malgré l’interdiction.

Lire la suite

Laveyron : Les ouvriers de Novoceram en grève

Le Dauphiné, 20 mai 2011 :

Une vingtaine de salariés de l’entreprise Novoceram, fabriquant de carrelage céramique basé à Laveyron (Drôme), sont en grève depuis jeudi matin 4 heures. Les ouvriers de la chaîne de production réclament l’obtention de leur 13 e mois, ainsi que l’augmentation générale des salaires.

« La négociation annuelle obligatoire (NAO) devait avoir lieu aujourd’hui lors d’une réunion prévue avec la direction, mais M. Onfiani (directeur) nous a dit que cette dernière devrait être reconduite en raison de l’absence de la directrice des ressources humaines » explique BrahimMessaoudi, délégué syndical de la CGT. « Ils nous ont déjà proposé une prime annuelle de 500 € », poursuit le syndicaliste, « mais cela ne nous convient pas, car nous estimons que les bénéfices engendrés grâce à notre travail méritent une augmentation de salaire. »

Lire la suite