Archives quotidiennes : 07/05/2011

Discours de Xavier Mathieu à Compiègne le 3 mai

Le 3 mai, un millier de personnes ont manifesté dans les rues de Compiègne en solidarité avec Xavier Mathieu, militant ouvrier et ancien dirigeant de la lutte des ouvriers de Continental contre les licenciements, qui passait à nouveau en procès. Voici le discours de Xavier Mathieu avant son jugement :

Tout d’abord je tiens à remercier toutes celles et ceux qui nous ont rejoint ici en grand nombre, mais aussi tous ceux qui pendant ces deux mois de préparation se sont donnés corps et âmes pour œuvrer à la réussite de ce rassemblement, je pense bien sûr aux toujours fidèles CONTI, à son comité de lutte et son CE ainsi que le QG des Conti au bon coin . Je pense également à toutes ces personnes certaines au départ qui m’étaient totalement inconnues qui sur facebook ont créé une pétition net et papier regroupant plus de 7000 signatures et un comité de soutien réunissant plus de 5000 membres dont beaucoup sont ici présents . Je pense également certains syndicats traditionnels mais aussi d’autres beaucoup moins traditionnels venus de loin, voire de très loin aujourd’hui pour me soutenir et victimes des mêmes attaques; pour en citer quelques uns : les syndicats Corses du STC, Basques du LAB Martiniquais de l’UGTM, Kanak de l’USTKE je pense également aux militants associatifs et politiques qui tous ont lancé un appel à la manifestation d’aujourd’hui et enfin aux groupes LA RABIA et HK et les SALTINBANKS qui sont venus bénévolement pour vous balancer de la musique pendant mon jugement….. (bande de veinards)

Lire la suite

Publicités

Nîmes : Grève à Géant Casino

Midi Libre, 7 mai 2011 :

Des caddies qui barrent symboliquement les accès au bâtiment du centre commercial Cap Costières. Des dizaines de salariés qui font signer des pétitions aux clients. Des vigiles en nombre renforcé, des inconnus photographiant les grévistes et deux huissiers qui font les cent pas pour vérifier si le personnel en grève n’empêche pas les gens de pénétrer dans le centre commercial. Des coups de klaxon épisodiques, émanant de clients, retentissent aussi en soutien.

Du rarement vu aux entrées d’un fleuron nîmois de la grande distribution, toute la journée d’hier, contraint, du fait de la grève, de fermer son SAV, la billetterie, et qui n’a pas autorisé les clients à payer en argent liquide, toutes les caissières du service où sont traitées les liquidités étant grévistes.

Lire la suite