Archives quotidiennes : 05/05/2011

Travail au noir : l’affaire des vigiles de la SNCF devant les juges

Libération, 5 mai 2011 :

Exploitation. Onze entreprises sous-traitantes, qui employaient des sans-papiers pour le gardiennage, comparaissaient hier.

«C’est vous qui l’avez embauché, vous avez bien vu sa photo ?», interroge Olivier Perrusset, le président du tribunal. La réponse du responsable de la société Marshall’s Sécurité n’est pas très claire. Et comment pourrait-elle l’être ? Il a employé Amara Macalou dans une première entreprise, l’a réembauché sous le nom de Fousseyin N’Diaye dans une autre entreprise, et le payait sous un troisième nom. «Vous saviez qu’en réalité il s’appelait Amara Macalou ?», demande Olivier Perrusset.

Lire la suite

Syrie : Le mouvement de contestation ne fléchit pas

RFI, 5 mai 2011 :

En Syrie, les forces de sécurité poursuivent leurs actions de répression à Deraa, le berceau de la contestation. Les arrestations et les disparitions se poursuivent, 8 000 depuis le 15 mars selon une organisation des droits de l’homme. Des informations font état de manifestants torturés mais le mouvement de contestation ne faiblit pas pour autant. Des sit-in permanents s’organisent dans tout le pays.

Manifestation à Banias le 4 mai

Un nouveau mot d’ordre a été lancé dans les rangs des manifestants. Les sit-in permanents se multiplient en Syrie confirme Razan Zaitouneh, une militante des droits de l’homme à Damas.

Lire la suite

Hyundai Motors Algérie : La grève continue

L’Expression, 5 mai 2011 :

«Nous n’avons ni cantine ni transport, il n’y a pas d’eau potable et pis encore, les toilettes de l’entreprise sont bouchées.»

Rien ne va plus à Hyundai Motors Algérie. Chaque jour a son lot de peine. Pas moins de 240 travailleurs de ce concessionnaire, sur un total de 370 sont en grève illimitée. Les employés rien que pour les deux parcs, à savoir celui de Dar El Beïda et celui de Oued Smar et du Ruisseau à Alger, comptent poursuivre leur mouvement de grève, entamé depuis lundi 2 mai, «jusqu’à satisfaction de leurs revendications socioprofessionnelles», a déclaré à L’Expression un membre du syndicat de Hyundai.

Lire la suite