Continental—Clairoix : Face aux patrons-voyous et à la répression

Article publié dans le numéro de mai de notre bulletin « Communisme-Ouvrier » :

Le 3 mai 2011, notre camarade Xavier Mathieu est convoqué devant le tribunal correctionnel de Compiègne pour avoir refusé de se soumettre à un test de fichage ADN. Le Comité de lutte et l’intersyndicale de Continental-Clairoix, avec l’ensemble du personnel, qui appellent à une manifestation à 11 heures à la Gare de Compiègne, rappellent dans leur communiqué : « Cette nouvelle procédure est la suite des poursuites que le gouvernement avait engagées contre 7 travailleurs de Continental, suite à la manifestation d’avril 2009 à la sous-préfecture de Compiègne. (…) Finalement la Cour d’Appel d’Amiens a annulé les condamnations prononcées par le tribunal correctionnel de Compiègne sur réquisition du parquet et a transformé le tout en simple amende. De même les demandes d’indemnisations extravagantes demandées ont été ramenées, pour le principe, à quelques centaines d’euros. (…) Et lorsqu’ensuite notre camarde Xavier Mathieu a refusé, au nom de ses droits et de sa liberté individuelle, que l’on prélève son ADN, en l’assimilant ainsi à un auteur de crime, le procureur avait décidé de classer cette affaire. Il faut dire qu’on était en pleine mobilisation. Mais, quelques mois plus tard voilà que le dossier est ressorti avec convocation au tribunal avec en ligne de mire un risque de condamnation. En clair le gouvernement, qui donne ses instructions aux procureurs, voudrait montrer qu’il est toujours obstiné à essayer par ce biais d’obtenir une condamnation pouvant aller jusqu’à un an de prison contre le représentant des salariés qui ont eu le courage de relever la tête. »

Fin mars, la direction du groupe a provoqué l’indignation des ouvriers en leur proposant comme « reclassement » des postes dans une usine en Tunisie payés… 137 euros par mois ! Les travailleurs de Continental ont donc décidé de réexaminer la procédure de licenciement économique, et 520 salariés ont déposé un dossier aux prud’hommes pour contester leur licenciement.

Une réponse à “Continental—Clairoix : Face aux patrons-voyous et à la répression

  1. Pingback: Un mois avec sursis requis contre Xavier Mathieu | Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s