Archives quotidiennes : 03/05/2011

Un mois avec sursis requis contre Xavier Mathieu

Un millier de personnes ont manifesté ce matin, 3 mai, dans les rues de Compiègne en solidarité avec Xavier Mathieu, ancien leader de la grève des ouvriers de Continental. Le procureur a demandé un mois avec sursis. Le délibéré sera rendu le 28 juin prochain.

Les “Plastitube” en grève illimitée

Le Journal du Pays Basque, 3 mai 2011 :

Les ouvriers de l’usine Plastitube de Bayonne ont décidé de poursuivre et d’amplifier leur mouvement hier en décidant aussi du blocage des portes de l’entreprise.

“A la production, 100 % des personnels sont en grève”, affirme Daniel Dios de Force ouvrière. “Nous avons décidé aussi de bloquer l’entrée aux camions car nous ne voulons plus voir du matériel partir vers la Belgique”, ajoute-t-il. Car une nouvelle fois, du matériel de l’usine de Bayonne était préparé pour être expédié dans une autre usine du groupe et ce, au moment où les représentants des salariés faisaient des propositions à la direction pour maintenir l’activité et l’emploi sur le site.

Lire la suite

Appel à la grève générale vendredi en Italie

Associated Press, 3 mai 2011 :

La Confédération générale italienne du travail (CGIL) a appelé à une grève générale vendredi dans tous les secteurs d’activité en Italie pour défendre les droits des travailleurs face à la crise économique.

Le mouvement devrait particulièrement avoir des conséquences dans les transports, où des débrayages de quatre heures sont prévus dans les secteurs aérien et ferroviaire, a indiqué le ministère des Transports.

Lire la suite

Grève : péage gratuit vendredi sur l’A13

AFP, 3 mai 2011 :

Les salariés de la Société des autoroutes Paris Normandie (SAPN) sont appelés à faire grève vendredi et à laisser passer gratuitement les automobilistes sur l’A13 et l’A29 par l’intersyndicale CGT-CFDT-Unsa-FO, qui réclame davantage que 1,2% d’augmentation de salaire. « Les salariés sont excédés par le décalage entre les bons résultats de l’entreprise et la proposition salariale de la direction en faveur d’une augmentation collective de 1,2% et de 0,4% pour les hausses individuelles », a expliqué à l’AFP Patrick Levasseur, responsable FO.

La SAPN fait partie, selon l’intersyndicale, « des sociétés qui distribuent de confortables dividendes à ses actionnaires et qui ne donnent que le minimum à ses salariés ».

Lire la suite

Continental—Clairoix : Face aux patrons-voyous et à la répression

Article publié dans le numéro de mai de notre bulletin « Communisme-Ouvrier » :

Le 3 mai 2011, notre camarade Xavier Mathieu est convoqué devant le tribunal correctionnel de Compiègne pour avoir refusé de se soumettre à un test de fichage ADN. Le Comité de lutte et l’intersyndicale de Continental-Clairoix, avec l’ensemble du personnel, qui appellent à une manifestation à 11 heures à la Gare de Compiègne, rappellent dans leur communiqué : « Cette nouvelle procédure est la suite des poursuites que le gouvernement avait engagées contre 7 travailleurs de Continental, suite à la manifestation d’avril 2009 à la sous-préfecture de Compiègne. (…) Finalement la Cour d’Appel d’Amiens a annulé les condamnations prononcées par le tribunal correctionnel de Compiègne sur réquisition du parquet et a transformé le tout en simple amende. De même les demandes d’indemnisations extravagantes demandées ont été ramenées, pour le principe, à quelques centaines d’euros. (…) Et lorsqu’ensuite notre camarde Xavier Mathieu a refusé, au nom de ses droits et de sa liberté individuelle, que l’on prélève son ADN, en l’assimilant ainsi à un auteur de crime, le procureur avait décidé de classer cette affaire. Il faut dire qu’on était en pleine mobilisation. Mais, quelques mois plus tard voilà que le dossier est ressorti avec convocation au tribunal avec en ligne de mire un risque de condamnation. En clair le gouvernement, qui donne ses instructions aux procureurs, voudrait montrer qu’il est toujours obstiné à essayer par ce biais d’obtenir une condamnation pouvant aller jusqu’à un an de prison contre le représentant des salariés qui ont eu le courage de relever la tête. »

Lire la suite

Débrayage chez Grupo Antolin à Raillencourt-Sainte-Olle

La Voix du Nord, 3 mai 2011 :

Ni une, ni deux… La grève qui a bloqué, hier matin, une partie de l’activité de l’équipementier automobile Grupo Antolin, sur la zone Actipôle à Raillencourt-Sainte-Olle, a été décidé en quelques instants seulement. En cause : un retard, comme le mois dernier, dans le versement des salaires. Même si l’entreprise n’était en rien responsable 1, le mouvement a été extrêmement suivi.

« C’est le deuxième mois qu’on a le tour ! », s’offusque un représentant de l’intersyndicale (qui unit pour l’occasion CGT, CFDT, FO et CFTC). « Habituellement, le 29 ou le 30, c’est fait, mais ce matin, on n’avait toujours rien ! », traduit une autre. Et le mois dernier, ce retard n’avait pas été sans créer quelques désagréments bancaires à certains employés… Aussi, c’est à l’unisson que le blocage a été décidé. « Tous les embauchés postés ont suivi le mouvement », explique Magalie Kant, déléguée CFDT et trésorière du CE, soit une soixantaine de personnes : l’activité Injection est donc restée à l’arrêt la partieAssemblage n’a fonctionné que grâce aux nombreux intérimaires auxquels l’entreprise a recours (NDLR : plus de 130 sur les trois équipes contre 170 titulaires).

Lire la suite