Rassemblement après le suicide d’un salarié

France 2, 27 avril 2011 :

300 personnes se sont rassemblées mercredi devant le siège de France Télécom où un salarié s’est suicidé à Mérignac.

Le salarié de 57 ans s’était immolé par le feu mardi à Mérignac.

Sa femme et ses enfants se sont recueillis pendant une minute aux côtés d’employés de France Télécom-Orange parmi lesquels nombre de ses collègues.

« La raison de son suicide, c’est clairement la manière dont France Télécom-Orange a fait dérouler sa carrière », a déclaré l’un des quatre fils du du salarié.

La direction a lancé une enquête pour faire « toute la lumière » sur le suicide du salarié tandis que le PDG a affirmé que mettre fin à ces suicides demandent « un effort quotidien ». Le groupe qui compte 100.000 salariés en France, avait connu une vague de plus de trente suicides de janvier 2008 à fin 2009. « Nous avons fait des progrès significatifs l’année dernière et le climat social s’est amélioré », déclare Stéphane Richard dans une interview au Wall Street Journal. « Mais rien n’est acquis. Ca demande un effort quotidien », ajoute-t-il.

De son côté, Xavier Bertrand, le ministre du travail, a assuré mercredi que la direction de France Télécom-Orange était « déterminée à analyser » ce qui avait pu mener à ce suicide et à « en tirer les conséquences ».

« L’ensemble du personnel » (…) « submergé d’émotion »

L’homme, qui s’est suicidé entre 7h30 et 8h00 sur le site de Pichey à Mérignac (Gironde) laisse une femme et quatre enfants. « C’est un drame », a déclaré Pierre Dubois (CFDT), précisant que le salarié, « un gars de chez nous », s’était suicidé « à sa prise de service ».

Un responsable CFE-CGC/Unsa de la région sud-ouest, François Deschamps a indiqué que « fonctionnaire à France Télécom depuis 30 ans, il a changé souvent de poste pendant la période de 5 ans de (Didier) Lombard (ex-PDG d’Orange), il y a eu beaucoup de changements imposés mal vécus ». « Cette mobilité imposée lui avait fait vendre sa maison, il avait écrit à plusieurs reprises à sa direction et il n’avait pas eu de réponse à ma connaissance, comme beaucoup d’autres », a ajouté le responsable syndical.

Le salarié était représentant du personnel pour la CFDT, et était « préventeur », c’est-à-dire chargé des conditions de travail, de l’hygiène et de la sécurité, depuis plusieurs années, ont indiqué différentes sources syndicales.

Un délégué syndical (CFE-CGC/Unsa), Sébastien Crozier, a précisé que « l’ensemble du personnel est complètement submergé d’émotion », et que « tout Bordeaux est en larmes ».

La CGT a indiqué de son côté que ce suicide était « la démonstration que tout n’est pas réglé à France Télécom malgré ce que certains ont pu dire ». Dans la crise sociale qui avait conduit à la vague de suicide dans l’entreprise, le système de management mis en place à partir de 2004 pour inciter au départ 22.000 salariés en trois ans a notamment été mis en cause.

Avant ce dernier suicide, il en y avait eu un en 2011, survenu en janvier au domicile d’un salarié, ainsi que 27 autres et 16 tentatives en 2010.

La direction entend poursuivre la reconstruction

« Ce n’est pas le temps d’analyser, ce sera fait en toute transparence avec les partenaires sociaux. Il y aura une enquête qui sera diligentée », a déclaré la directrice exécutive d’Orange France, Delphine Ernotte, qui s’est dite « émue » après avoir rencontré les collègues qui « ont vécu ce drame atroce » lors d’une conférence de presse à Mérignac.

« Peut-on toujours détecter quelqu’un en période de fébrilité dans une entreprise de 100.000 salariés? Peut-on être infaillible? La preuve que non », a reconnu la directrice exécutive, tout en affirmant que « toute la lumière, pour autant qu’on puisse la faire, sera faite ».

Pour elle, « si ce drame devait renforcer quelque chose, c’est notre détermination qu’il faut poursuivre dans la voix engagée avec Stéphane Richard (l’actuel patron de France Télécom, ndlr) et continuer cette reconstruction ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s