Archives quotidiennes : 26/04/2011

Iran : Luttes ouvrières pour le paiement des salaires

Révolution en Iran, 26 avril 2011 :

Les ouvriers de l’usine de pneus Alborz à côté de Téhéran se sont rassemblés devant le bâtiment présidentiel d’Iran pour demander le paiement de neuf mois de salaires impayés et la réouverture de l’usine rapporte RFE / Radio Farda.

Un salarié a déclaré à radio Farda qu’environs 800 ouvriers avaient participé à cette protestation le 24 avril. Il a dit qu’on avait raconté aux travailleurs après le nouvel an en mars que l’usine serait fermée jusqu’à ce qu’il y ait assez d’argent pour qu’elle ouvre à nouveau.

Depuis que l’usine de pneus Alborz a été privatisée dans les années 1990, ses 1.300 ouvriers sont payés de façon irrégulière.

Lire la suite

Publicités

Les éducateurs en grève dans la région du Kef

Tunisie Soir, 26 avril 2011 :

Les éducateurs de l’enseignement secondaire et de base dans la région du Kef, ont observé, mardi, une grève des cours pour protester contre la présence de certains symboles de l’ancien régime au sein de la direction régionale de l’éducation et à la tête d’un certain nombre de lycées et collèges dans la région.

Les enseignants réclament la mise à l’écart de tous les chefs de services administratifs et directeurs dont l’appartenance à l’ancien régime a été confirmée et la nomination de nouvelles compétences qui répondent aux aspirations du peuple après la révolution du 14 janvier.

Besançon : Grève chez Diehl-Augé Découpage

France 3 Franche-Comté :

Les salariés de cette entreprise bisontine sont en grève depuis ce matin pour des augmentations de salaire.

Diehl-Augé Découpage fabrique des composants électroniques et emploie environ 200 personnes.

Le syndicat CGT a demandé des augmentations de salaire de 200 euros par personne. Selon le syndicat, la direction aurait proposé 1,2% de hausse.

Lire la suite

PSA Aulnay : Appel à la grève et rassemblement de lutte jeudi 28 avril

Communiqué de la CGT Aulnay et de l’UD CGT 93, 26 avril 2011 :

Chasse aux syndicalistes, Casse de l’emploi, Pression sur les salaires!
La direction de PSA joue la confrontation
Les salariés répondent mobilisation !

Un jeune délégué syndical CGT de PSA Aulnay, Ahmed BERAZZEL, est l’objet d’un véritable harcèlement de la part de la direction de l’entreprise.

Ce ne sont pas moins de 5 sanctions en moins de deux ans qu’il a dû subir et cette tentative d’entrave aux libertés syndicales s’est accentuée avec l’engagement par la direction d’une procédure de licenciement.

Malgré le succès d’une pétition de soutien signée massivement par les salariés du site, malgré un appel de 68 personnalités pour demander l’arrêt de cette procédure illégitime, malgré le vote du CE contre le licenciement, malgré un important débrayage, la direction n’est pas revenue sur cette décision inique.

Lire la suite

Grève chez Faurie à Brive

Radio Totem, 26 avril 2011 :

Corrèze : Environ 25 salariés ont débrayé mardi matin à Brive chez le concessionnaire Faurie. Cela représente la moitié de l’effectif hors cadres de cet établissement spécialisé dans les véhicules industriels Renault Trucks (groupe Volvo). Les Négociations Annuelles Obligatoires sont en cause. Un accord a finalement été trouvé entre représentants des salariés et direction : une revalorisation de 3% des salaires contre 1,5% a été arrêtée. En revanche, de nouvelles négociations autour de primes de vacances sont en cours directement entre salariés et direction.

CHU Toulouse : Six jours de grève au Pavillon SENAC

CGT du CHU de Toulouse, 26 avril 2011 :

Il aura fallu six jours de grève et le blocage du déménagement de leur service au Pavillon SENAC, pour que le personnel obtienne gain de cause :

-Remise à niveau de leur effectif pour l’ouverture de 15 lits (en attendant des effectifs supplémentaires pour un fonctionnement normal du service)

Lire la suite

Grève à la SNDP

Investir en Tunisie, 26 avril 2011 :

Le personnel de la Société tunisienne de distribution des pétroles, SNDP est entrée aujourd’hui, 26 avril 2011 en grève légale. Il réclame une augmentation de salaire. Les employés ne souhaitent pas reprendre leur activité avant la satisfaction de leur demande.

Une réunion a été tenue hier avec le syndicat et le ministère de l’Industrie et de la Technologie pour résoudre ce problème. Or, aucune décision n’a été prise, apprend-on auprès d’une source proche de la société.