Archives quotidiennes : 25/04/2011

Répression sanglante à Deraa

Le Parisien, 25 avril 2011 :

Alors que la tension était à son comble à Deraa, à 5 kilomètres de la frontière avec la Jordanie, Damas aurait décidé de fermer lundi sa frontière avec le Royaume voisin. La décision a été annoncée par le ministre jordanien de l’Information, Taher Adwan, cité par l’agence Petra, quelques heures après une intervention massive des forces de sécurité syriennes faisant de nombreux morts à Deraa. Elle a cependant été démentie par les autorités de Damas.

Après les manifestations étouffées dans le sang, dimanche après-midi, dans le nord-ouest du pays, la répression meurtrière se poursuit dans le sud. A Deraa, des centaines de membres des forces de sécurité ont investi la ville au petit matin pour endiguer la contestation. Un militant des droits de l’homme, joint au téléphone par l’AFP, faisait état d’au moins 25 morts. Cette ville, berceau de la contestation, continuait de subir, lundi après-midi, selon ce témoin « un pilonnage intensif à l’artillerie lourde et aux mitrailleuses », alors que des tireurs étaient postés sur les toits. L’homme ajoutait que «d’autres corps gisaient toujours dans les rues». Les explosions et tirs pouvaient être entendus lors de la conversation téléphonique.

Lire la suite

Publicités

Grève à l’hôtel Ayaba à Bamenda

Camerpresse, 25 avril 2011 :

Depuis le 2 mars 2011, les 56 employés de l’hôtel Ayaba à Bamenda, l’un des plus grands hôtels de la région, observent un mouvement de grève. Ils revendiquent dix mois d’arriérés de salaire. Ils dénoncent en outre le fait que les déductions au profit de la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (Cnps) n’ont pas été reversées depuis dix ans.

Selon les grévistes, les difficultés financières, raison avancée par la direction générale pour justifier la situation est infondée. Pour appuyer leurs déclarations ils ont rendu public le mois dernier un tableau récapitulatif des recettes de l’hôtel pour la période allant de 1er novembre 2010 au 14 mars 2011. Celui-ci révèle qu’Ayaba hôtel a réalisé des rentrées financières de l’ordre 551.692.610 de Fcfa alors que toutes les charges annuelles de l’entreprise sont évaluées en moyenne à 120.000.000 de F.

Lire la suite

Iran : Début de la troisième semaine de grève dans la pétrochimie

HNS Infos, 25 avril 2011 :

Poursuite de la grève des travailleurs de produits pétrochimiques pour la troisième semaine ; de plus en plus de voix appellent à participer à la grève.

Le site internet Iran Khabar a signalé le 17 avril que des milliers de travailleurs du pétrole sous contrat dans le complexe pétrochimique de la ville de Mahshahr située dans la province du Khuzestan, non loin des villes d’Abadan et d’Ahvaz continuent leur grève pour la troisième semaine.

Un certain nombre d’entreprises du régime et le directeur du complexe ont essayé dans les derniers jours plusieurs manœuvres, pour prévenir la propagation de la grève en accordant plus d’engagements et de promesses, mais les travailleurs sous contrat ont ignoré ces promesses qu’ils jugent vides et non tenues et on rejoint les piquets de grève. Ils ont scandé des slogans contre le régime de coopératives.

Lire la suite

Le combat des tenues pourrait coûter cher

Sud-Ouest, 25 avril 2011 :

Après la rémunération des temps de pause, les syndicats ont ouvert une brèche pour l’entretien des tenues de travail. Des millions d’euros sont en jeu.

Blouson, polaire, polos, pantalons composent le trousseau que Christophe Punzano, délégué CGT chez Castorama, devait entretenir à ses frais. Photo Jean-Daniel ChopinBlouson, polaire, polos, pantalons composent le trousseau que Christophe Punzano, délégué CGT chez Castorama, devait entretenir à ses frais. Photo Jean-Daniel Chopin

Lorsqu’il signe son contrat de travail, un employé de Carrefour, de Champion ou de Castorama se voit remettre une panoplie aux couleurs de l’enseigne : sweat, gilets, pantalons, jupes, doudounes… Sans relever de l’uniforme, le port de ces tenues de travail est obligatoire : elles permettent d’identifier le personnel, d’afficher commercialement la marque.

Longtemps, le lavage de ces tenues a été assuré par les employés eux-mêmes. Jusqu’à ce que les caissières de Champion se rebiffent et demandent que l’employeur prenne en charge le nettoyage de ces effets. Un arrêt de la Cour de cassation en mai 2008 avait donné raison aux caissières : dès lors que l’employeur impose le port de telles tenues de travail, les salariés n’ont pas à en supporter les frais d’entretien. Et ce, quelles que soient les raisons qui régissent le port de la tenue : impératifs de sécurité, d’hygiène, de santé ou simplement commerciaux. Lire la suite

Plusieurs dizaines de blessés dans des manifestations à Taëz

AFP, 25 avril 2011 :

Des dizaines de personnes ont été blessées, lundi 25 avril, à Taëz, où les forces de sécurité et l’armée ont ouvert le feu et lancé des grenades lacrymogènes. Les forces gouvernementales, massivement déployées dans la deuxième plus grande ville du Yémen, située à 200 km de la capitale, Sanaa, sont intervenues dans un quartier du sud-est pour disperser une manifestation hostile au président Ali Abdallah Saleh.

Taëz : Des manifestants fuient les tirs des forces de répression

Des dizaines de milliers de Yéménites étaient descendues dans la rue pour exprimer leur colère envers le président Saleh et leur rejet du plan de sortie de crise proposé par les pays du Golfe, selon les organisateurs.

Lire la suite

Syrie : Destruction d’un portrait du dictateur

Syrie le 25 avril 2011 : La population détruit un portrait du dictateur Bashar Assad

Tunisie : Interdiction de la sous-traitance dans les administrations publiques

WMC Actualités, 25 avril 2011 :

Ils étaient 31.000 ouvriers sous-traitant de nettoyage et de gardiennage au sein des administrations et autres entreprises et établissements publics. Depuis quelque temps, ces derniers luttaient pour la suppression de la sous-traitance. C’est désormais chose faite, suite à un accord intervenu vendredi dernier entre l’Union Générale Tunisienne du Travail (UGTT) et le ministère des Affaires sociales.

Cet accord, qui met un terme aux contrats de sous-traitance dont l’échéance ne dépasse pas le 24 juillet prochain 2011, vise à garantir les droits des ouvriers et à assurer la pérennité de l’entreprise de manière à garantir un climat social sain au sein de l’entreprise, précise la TAP.

Lire la suite