Archives quotidiennes : 23/04/2011

Aurillac : Abeil doit vivre

La Montagne, 23 avril 2011 :

Employés de l’entreprise Abeil et syndicats ont manifesté, samedi matin, dans le centre-ville d’Aurillac. Une mobilisation pour conserver les 124 emplois sur la brèche après la liquidation judiciaire de la société aurillacoise.

Malgré l’inquiétude, omniprésente sur les visages, et une colère contenue, les salariés de l’entreprise Abeil – dont la liquidation judiciaire a été prononcée le 31 mars par le tribunal de commerce -, veulent garder confiance, aller de l’avant. Samedi matin, épaulés par une intersyndicale (CGT, FSU, Unsa, CFE-CGC et CFDT), les employés ont manifesté dans le centre-ville d’Aurillac pour dire fort la nécessité de trouver un repreneur fiable et de conserver leurs postes.

Lire la suite

Alger : Coups de matraques contre des travailleurs de l’éducation

AFP, 23 avril 2011 :

Les forces de l’ordre ont bloqué à coups de matraque samedi une manifestation de plusieurs centaines d’employés de l’éducation devant l’Assemblée populaire nationale (APN) à Alger en faveur notamment d’un nouveau statut, ont affirmé les organisateurs.

Pratiquement au même moment, une tentative de manifestation organisée par la Coordination nationale pour le changement et la démocratie (CNCD), tendance partis politiques, était également bloquée par la police à environ deux kilomètres de là.

Lire la suite

Protestation des travailleurs de ERIS à Batna

Tout sur l’Algérie, 23 avril 2011 :

Plusieurs centaines de travailleurs de l’entreprise des réalisations industrielles de Seriana (ERIS) dans la wilaya de Batna, spécialisée dans la fabrication de munitions, ont organisé ce matin un sit‑in place des Martyrs en face du siège de la wilaya à Batna. Accompagnés de leurs enfants, ils y sont restés une grande partie de la journée dans l’espoir d’attirer l’attention des autorités locales sur leur mouvement de grève qui dure depuis sept semaines.

Une grève à laquelle prennent part plus de 2000 travailleurs selon les grévistes, dont 500 femmes, qui réclament un nouveau statut afin qu’ils dépendent de la fonction publique ou adhèrent à un corps paramilitaire pour pouvoir bénéficier des augmentations de salaires qui ont touché les secteurs militaires, en plus d’autres réclamations d’ordre professionnel et social. Huit représentants des grévistes ont été reçus par le chef de la Daïra et le maire de Batna en présence de députés et de sénateurs pour tenter de trouver une issue pour en finir avec le blocage de l’ERIS.

Grève générale très suivie au Yémen

Euronews, 23 avril 2011 :

A Sanaa, ils étaient encore plusieurs milliers ce samedi à protester.

La grève générale a été très suivie dans l’ensemble du pays. Mais, tout ne s’est pas passé sans heurt.

Lire la suite

Nouvelle répression sanglante en Syrie

AFP, 23 avril 2011 :

Onze personnes ont été tuées par les forces de sécurité alors qu’elles tentaient d’assister aux obsèques de victimes abattues lors des manifestations de vendredi.

Au moins onze personnes ont été tuées samedi 23 avril par des tirs en Syrie lors des funérailles de victimes tuées la veille dans la répression particulièrement sanglante des manifestations hostiles au régime, ont indiqué des témoins et militants des droits de l’Homme.

Lire la suite

Dalila Touat : «Je suis restée debout et j’espère le rester»

Une pétition de soutien à Dalila peut être signée en ligne à cette adresse.

El Watan, 22 avril 2011 :

Pour avoir distribué le 14 mars 2011, à Mostaganem, une dizaine de tracts du collectif pour la défense des droits des chômeurs, Dalila Touat, 35 ans, diplômée en physique et au chômage depuis huit ans, risque une année de prison pour avoir revendiqué son droit au travail. Son procès est prévu le 28 avril. Un sit-in de solidarité est prévu le jour même devant le tribunal de Mostaganem. El Watan Week-end lui a donné la parole.

Cinquante ans après l’indépendance, avoir peur dans son propre pays d’être arrêtée pour avoir revendiqué le droit au travail est scandaleux, alors qu’il est dit et inscrit dans la Constitution algérienne, article 55, que «tous les citoyens ont droit au travail».

Le 16 mars dernier, j’ai été interpellée par la police pour avoir distribué des tracts appelant les chômeurs, contractuels et étudiants à un sit-in, à Alger, pour revendiquer des droits socioéconomiques. A cet instant-là, je croyais qu’avec la levée de l’état d’urgence, on pouvait au moins s’exprimer et interpeller librement nos gouvernants sur le cauchemar que nous vivons au quotidien.

Lire la suite

Débrayage au Géant Casino d’Exincourt

L’Est Républicain, 23 avril 2011 :

La consigne était de ne pas approvisionner les rayons. « La direction a fait appel aux représentants des grandes marques pour qu’ils le fassent eux-mêmes », signalent les salariés en grève du Géant Casino d’Exincourt (Pays de Montbéliard, Doubs). Hier, dès 5 heures, à l’appel de la CGT, une trentaine d’entre eux _ sur un effectif total d’environ 190 personnes _ avait décidé de marquer ce Vendredi Saint, jour de grands achats, par les débrayages.

« Plusieurs causes de colère », explique Chantal Paganelli, élue CGT. La faiblesse des salaires en fait partie : « 1 080 euros par mois à temps complet », annonce une salariée. Un collègue renchérit : « moi, c’est 1 200 euros net au bout de 30 ans et en comptant les primes. »

Lire la suite