Archives quotidiennes : 04/04/2011

TFN Propreté Ile-de-France. Grève pour les salaires à l’aéroport d’Orly ouest

Les agents de nettoyage de l’aéroport d’Orly-ouest employés de l’entreprise TFN (Technique française de nettoyage) Propreté Ile-de-France, filiale du groupe Atalian se sont mis en grève mardi 29 mars à l’appel des syndicats CGT, CFDT et CFTC.

Les syndicats s’opposent à un nouveau protocole d’accord modifiant les modalités d’attribution d’une prime annuelle. Cette prime de 914 euros brut, auparavant qualifiée « d’intéressement », serait transformée en prime d’objectifs, donc variable. Cela alors même que les effectifs sur le site sont passés de 150 à 120 salariés en 2010.

lundi 4 avril 2011, par Frédéric Dayan

Publicités

Face au mépris à l’encontre des travailleurs précaires, la direction doit payer !

Communiqué de la CGT ADDSEA, 30 mars 2011 :

Face au mépris à l’encontre des travailleurs précaires,
la direction doit payer !

Le 22 septembre 2010, un salarié terminait son CAE suivi d’un CDD au sein du Pôle Hébergement Logement (établissement Double Ecluse) de l’ADDSEA. Après n’avoir toujours pas reçu son attestation ASSEDIC, il a contacté la CGT ADDSEA fin novembre. Il a fallu que la CGT intervienne deux fois par courrier puis qu’un dossier soit déposé en référé au conseil des prud’hommes pour que, enfin, le 1 février 2011 la direction lui transmette son attestation ASSEDIC ainsi qu’un peu plus de 2.000 euros d’indemnité conventionnelle de dimanches et jours fériés qui ne lui avait jamais été payée lorsqu’il était en poste.

Sans que cela ait duré aussi longtemps, bien des salarié(e)s précaires des services du Pôle Hébergement Logement ont dû faire des pieds et des mains pour obtenir leur attestation ASSEDIC, document administratif indispensable pour avoir le droit aux allocations-chômage. Aucun égard ne semble être donné à ces salariés « fantômes », aussitôt rentrés aussitôt sortis, précarisés et isolés, et ce dans une association qui vit sur l’argent de la redistribution solidaire et qui œuvre auprès des personnes les plus vulnérables. A la rentrée 2010, la CGT ADDSEA avait déjà dû intervenir pour un autre salarié précaire du Pôle Hébergement Logement afin qu’il obtienne l’indemnité conventionnelle de dimanches et jours fériés. Il avait fallu deux interpellations par écrit de la Direction Générale et une menace d’action aux prud’hommes pour que ce salarié obtienne ce qui lui était dû. Et on ne parle pas des salariés en CAE qui ont quitté l’établissement sans faire valoir leurs droits, permettant ainsi à la direction de l’établissement et à celle de l’ADDSEA de faire des économies sur le dos de ces travailleurs précaires.

Lire la suite

Yémen : Plus de 400 blessés par la répression

Le Monde, 4 avril 2011 :

Plus de quatre cents manifestants ont été blessées, lundi matin 4 avril, par les forces de l’ordre yéménites qui ont tiré en l’air et fait usage de gaz lacrymogène lors d’un défilé en direction d’une résidence présidentielle à Hodeïda, sur la mer Rouge, a-t-on appris auprès de médecins.

Dispersion de rassemblements à Taïz, au sud de Sanaa, a fait deux morts et plusieurs centaines de blessés, dimanche 3 avril.

Selon des habitants, la manifestation, qui a réuni quelques centaines d’opposants vers 2 heures, heure locale (1 heure, heure française), avait été organisée pour protester contre la dispersion d’autres rassemblements à Taïz, au sud de Sanaa, qui a fait deux morts et plusieurs centaines de blessés. « Ils se sont subitement rassemblés autour du siège de l’administration provinciale et se sont dirigés vers le palais présidentiel, mais la police leur a barré la route en tirant en l’air et à l’aide de gaz lacrymogène. J’ai vu beaucoup de policiers en civil s’en prendre à eux également », a déclaré un témoin joint par téléphone.

Lire la suite

Tiaret : Les travailleurs de BTK/SNVI en grève

El Watan, 4 avril 2011 :

Tiaret : Des travailleurs du complexe industriel BTK/SNVI ont observé un sit-in pour protester contre les mesures de suspension décidées par la direction à l’endroit de certains employés.

Conséquence d’un pouvoir d’achat de plus en plus précaire, beaucoup de travailleurs du secteur public ou du privé sortent de leur mutisme. Les revendications socioprofessionnelles restent les mêmes. Des travailleurs du complexe industriel BTK/SNVI sis à Aïn-Bouchekif, 17 km à l’est de Tiaret ont observé, hier matin, un sit-in pour «protester contre les mesures de suspension décidées par la direction à l’endroit de certains employés». Les protestataires, pour la plupart solidaires avec leurs pairs suspendus, ont déployé des banderoles sur lesquelles ils stigmatisaient l’approche en matière de conduite des affaires dans ce complexe ouvert au privé étranger. La grève décidée en dehors des structures syndicales a fait réagir beaucoup de monde. Le secrétaire de l’union de wilaya UGTA a été dépêché en urgence et était, hier, en pourparlers avec les protestataires pour tenter de débloquer la situation.

Lire la suite

Grève des agents de sécurité au parlement européen

Dernières Nouvelles d’Alsace, 4 avril 2011 :

Strasbourg. La session plénière qui commence aujourd’hui au Parlement européen pourrait être perturbée par un mouvement de grève des agents qui assurent la sécurité du site. L’intersyndicale (CFDT, CGT, FO, UNSA, CFTC) de la branche Est de Securitas appelle ses 1 400 personnels externes – les agents déployés chez les «clients» – à un mouvement de grève qui devait commencer cette nuit à minuit. Revendications : 5% d’augmentation des salaires.