Fin de la grève des travailleurs sociaux sur fond de trahison syndicale

Guysen news, 28 mars 2011 :

Après 23 jours de grève, les travailleurs sociaux ont finalement accepté l’accord qui avait été proposé il y a 12 jours. Nombreux sont ceux qui n’en sont pas satisfaits, affirmant que le résultat de la grève n’était pas celui qu’ils avaient espéré.

Les travailleurs sociaux ont mis un terme à la grève ce lundi après 23 jours de protestation. Les 10.000 travailleurs sociaux employés du service public reprendront donc leur travail ce mardi 29 mars.

L’Union des travailleurs sociaux a accepté, avec des changements mineurs, l’accord conclu il y a 12 jours entre le syndicat Histadrout et le ministère des Finances.

Toutefois, les travailleurs sociaux ont fait part lundi de leur colère et de leur déception face au nouvel accord.

 »Nous ne nous sommes pas battus pour cela. Beaucoup de travailleurs choisiront de quitter leur emploi parce que ces accomplissements ne valent pas la peine (de continuer) », a fulminé un manifestant lundi.

L’Union des travailleurs sociaux aurait accepté l’accord par peur que les juges du tribunal du travail n’émettent une injonction contre les grévistes si les deux parties ne parvenaient pas à un accord.

La Cour nationale du travail a déclaré avoir entendu le recours de l’Etat sur la décision de la cour régionale du travail de ne pas émettre d’ordonnances appelant les grévistes à retourner travailler. Après que Nil Arad, le président de la Cour nationale du travail ait annoncé que si les deux parties ne parvenaient pas à un accord, la cour pourrait ordonner les grévistes à reprendre leur travail, l’Union des travailleurs sociaux ont accepté de poursuivre les négociations et ont accepté, après un vote, un accord très similaire à celui présenté il y a deux semaines.

L’ancien accord stipulait que les travailleurs sociaux recevraient une augmentation totale des salaires de 25% (sur plusieurs échéances) ainsi qu’une augmentation de 1.100 shekels. Cependant l’Union des travailleurs sociaux, sous la pression de ses membres, a rejeté cet accord en demandant au Trésor de poursuivre les négociations.

L’Union des travailleurs sociaux souhaitait faire annuler les 4 étapes lors desquelles les salaires auraient augmenté pour arriver à une hausse finale de 25% en janvier 2014. Le ministre des Finances avait refusé cette demande, ainsi que la mise en place d’un comité chargé d’évaluer l’évolution de la structure des salaires.

Les conditions des travailleurs sociaux employés par des organisations non-gouvernementales n’ont pas évolué par rapport au premier accord. Les employés de ces organisations recevront un salaire minimum de 7.100 shekels, l’équivalent du salaire d’un employé du secteur public dont l’ancienneté serait de 5 ans.

La semaine dernière, l’Union des travailleurs sociaux a rejeté l’accord sur un compromis salarial élaboré entre le syndicat Histadrout et le ministère des Finances, renvoyant les parties à la table des négociations et empêchant de mettre un terme à la grève. Le comité central du syndicat avait voté contre l’offre de ce contrat à 14 vois contre 13.

 »En ce qui me concerne, l’accord ne reflète pas nos demandes », s’est indigné Inbal Hermoni, l’un des leaders des travailleurs sociaux.  »Nous sommes très déçus mais déterminés à continuer à nous battre, et nous trouverons un moyen pour améliorer les choses. L’Etat a abandonné les travailleurs sociaux, en choisissant de ne pas investir dans les aides sociales », a-t-il conclu.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s