Archives quotidiennes : 22/03/2011

Les grévistes de la Redoute chassés d’Estaimpuis

Belga, 22 mars 2011 :

Le piquet de grève en place depuis mardi matin 6h30 devant le siège de La Redoute à Estaimpuis a été levé vers 8h00 par des huissiers.

Les travailleurs de Dottignies, où le site logistique fermera ses portes dans les prochaines semaines condamnant 94 emplois, « sont écoeurés et consternés de voir le manque de considération de la direction envers ses employés », commente Rita Liebens, permanente au SETCa. La venue des huissiers n’a cependant pas provoqué de remous important.

Lire la suite

Publicités

Chimex : Troisième semaine de grève

La République des Pyrénées, 22 mars 2011 :

Mourenx (64) : Ce lundi les grévistes de Chimex ont entamé leur troisième semaine de grève perlée, soit deux heures par poste de travail et ceci en fin de cycle de 11 à 13 h, de 19 à 21h et de 3 à 5 heures.

Le directeur local a convoqué les représentants des grévistes vendredi en fin de journée, mais la situation n’a pas évolué puisque les propositions d’augmentation de la prime dite Sévéso étaient à 65 euros soit 15 euros de plus que celle perçue actuellement.

Lire la suite

Lutte des chauffeurs et mécanos de la ville de Marseille

La Provence, 22 mars 2011 :

Pour être reçus par leurs élus et leurs directeurs, comme ils le demandent en vain depuis une semaine, les chauffeurs et mécanos de la Ville finiront peut-être par escalader les murs de l’Hôtel-de-Ville ? Pour l’heure, c’est le blocage des pompes à essence municipales qui s’organise, une manière de passer la vitesse supérieure dans la grève des garages et des ateliers.

À partir de ce matin, « entre 9h et 11h , les véhicules municipaux ne pourront plus être ravitaillés », indique Frédéric Bonanséa, délégué SDU13-FSU, qui compte « multiplier les actions jusqu’à ce qu’une délégation sans étiquette syndicale soit reçue par un responsable ». Démarrée la semaine dernière, cette grève du service du parc automobile (TAM) a un temps laissé craindre des perturbations dans les livraisons du matériel de vote (bulletins, urnes, ordinateurs) dans les bureaux électoraux. Hier, des agents d’autres services ont été mobilisés par la Ville pour réaliser le travail.

Lire la suite