Les 400 travailleurs de Trans-Canal toujours en grève

Liberté Algérie, 5 mars 2011 :

Les 400 travailleurs de l’entreprise publique Trans-Canal de Khemis El-Khechna, spécialisée dans la fabrication de tuyaux et de supports d’électrification en béton, poursuivent toujours leur mouvement de grève, enclenché mercredi, pour exiger l’augmentation de leur salaire et l’amélioration de leurs conditions de travail. Les grévistes de cette entreprise, rattachée au ministère des Ressources en eau, ont subordonné leur reprise de travail à la satisfaction de leur plate-forme de revendications de sept points.

En plus d’une augmentation de salaire conséquente, conforme aux dispositions de la convention de branche, les travailleurs demandent la révision des primes individuelles et collectives (PRI et PRC), la répartition du bénéfice au profit des travailleurs de chaque unité de manière équitable, la révision du règlement intérieur, ainsi que l’attribution d’une prime de risque.

“La plate-forme de revendications a été adressée à tous les responsables concernés, et nous attendons une réponse”, affirment les travailleurs, visiblement déterminés à se faire entendre. Ils précisent que leurs doléances n’ont pas été prises en charge convenablement par les pouvoirs publics et demandent le renouvellement du mandat de la section syndicale.
Un point qui figure en deuxième position dans leur plate-forme de revendications, bien que les membres de la section syndicale aient tenu à exprimer leur soutien à la plate-forme de revendications des travailleurs. Ils se disent “en complète harmonie avec les revendications des travailleurs”. Les grévistes reconnaissent, quant à eux, que leur P-DG est venu les voir et a consenti à leur attribuer une augmentation de salaire de 2 000 DA. Ils jugent cette décision en deçà de leur attente compte tenu de la santé financière de leur unité jugée très satisfaisante. Ils exigent des responsables de la société des engagements et ils l’ont fait savoir lors de l’assemblée générale organisée, jeudi après-midi, sous l’égide de l’union locale de Khemis El-Khechna.

“Nous n’allons pas reprendre le travail jusqu’à satisfaction de nos revendications”, ont-ils martelé. Contacté par nos soins, M. Slimani, P-DG de l’entreprise, a indiqué avoir pris des décisions en faveur des travailleurs, notamment l’augmentation de salaire de 2 000 DA, la révision de certains points du règlement intérieur et l’examen des autres points avec le partenaire social.
“Nous avons une réunion ce lundi consacrée à l’élaboration de la convention collective. Nous allons examiner la plate-forme de revendications avec le partenaire social et des réponses seront données”, a-t-il ajouté, se disant être “toujours à l’écoute des travailleurs”. Il a par ailleurs tenu à préciser que “le salaire des travailleurs a été augmenté de 21% l’année dernière”.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s