Première victoire au Venezuela: le syndicaliste Rubén González hors de prison

La Bataille socialiste, 1er et 3 mars 2011:

Rubén González, soudeur syndicaliste de la Ferrominera, a été condamné le 28 février au Venezuela à 7 ans et deux mois de prison pour faits de grève à Ciudad Piar!  Il était accusé rien moins que de  complot, d’incitation au crime, de violation d’une zone de sécurité et d’entrave à la liberté du travail. En entendant la sentence, notre camarade a simplement dit: « Je serai en prison, mais j’ai fait ce que j’avais à faire ». La défense avait présenté 70 témoins depuis l’ouverture du procès le 3 novembre dernier (le Ministère public en présentant 5).

Rubén González a reçu aujourd’hui une notification de mise en liberté surveillée, il devra se présenter tous les quinze jours. Le Venezuela est déjà embarrassé sur la Libye, le nombre de responsables syndicaux vénézueliens s’étant prononcés contre le jugement infâme du 28 février dernier s’étant élargi, la mobilisation des travailleurs de la région du Guayana ayant été puissante, Rubén échappe à la prison. La lutte continue pour l’annulation du jugement, son acquittement et sa pleine liberté, la criminalisation de l’action syndicale est inacceptable.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s