Nouvelles protestations à Oman

AFP, 28 février 2011 :

De nouveaux affrontements ont éclaté lundi dans la ville de Sohar à Oman entre police et manifestants qui dénoncent la corruption du régime, des protestataires bloquant l’entrée du port, le deuxième de ce sultanat du Golfe.

Ces violences marquent le troisième jour de forte tension dans cette ville à 200 km de la capitale Mascate, qui abrite des installations industrielles et une grande raffinerie.

Dimanche, un manifestant au moins a été tué au cours d’échauffourées avec la police.

Les manifestants réclamaient jusqu’à présent une amélioration des conditions d’emploi, mais lundi ils ont commencé à s’en prendre au régime du sultan Qabous, qui règne depuis 40 ans, mais est considéré comme un souverain modéré et attentif aux préoccupations de ses sujets.

Des slogans exigeaient que les ministres accusés de corruption soient jugés et limogés, et demandaient également l’abolition d’impôts et de taxes.

Le sultanat d’Oman occupe une position stratégique à l’embouchure du Golfe, et partage des frontières avec le royaume d’Arabie saoudite, et avec le Yémen, où le régime du président Ali Abdallah Saleh est contesté dans la rue depuis plus d’un mois.

Dans le centre de la ville de Sohar, dont la population est estimée à 50.000 habitants, des manifestants s’en sont pris à un poste de police et les forces de l’ordre ont fait usage de gaz lacrymogènes pour les disperser.

D’autres groupes de manifestants ont bloqué l’accès routier du port de Sohar, à une vingtaine de km du centre de la ville.

Aucune force de police n’était visible mais un hélicoptère a survolé les manifestations. Les protestataires ont formé des « comités populaires » pour organiser le ravitaillement et la protection des manifestants.

Les manifestants ont annoncé leur intention de poursuivre leur action jusqu’à « la satisfaction de leurs demandes ».

Dimanche, une source au sein des services de sécurité avait indiqué à l’AFP que deux personnes avaient été tuées et cinq blessées lorsque les forces de l’ordre avaient repoussé une attaque de manifestants contre un poste de police à Sohar. Mais lundi, le gouvernement a fait état d’un seul mort.

Selon un photographe de l’AFP, les manifestants ont passé la nuit sur la place de Sohar qu’ils ne veulent pas quitter. Ils ont résisté dimanche à une tentative de la police de les éloigner du rond-point qui commande la route reliant la ville à Mascate.

Dimanche comme samedi, le sultan Qabous a annoncé des mesures sociales, pour apaiser les tensions dans son pays qui contrôle la sécurité du détroit d’Ormuz, par où transite 40% du pétrole exporté par voie maritime dans le monde.

Il a ordonné le versement d’allocations mensuelles de 150 rials (390 dollars) à tout chômeur inscrit en quête d’un emploi, et la création de 50.000 emplois.
Le sultan a aussi donné l’ordre de créer un comité ministériel pour proposer plus de pouvoirs au conseil consultatif de 83 membres qui conseille le gouvernement sur les questions sociales et économiques.

En fait, la contestation sociale a commencé dans le sultanat à la mi-janvier avec une première manifestation de quelque 200 personnes demandant des emplois et des prestations sociales.

Oman, sultanat pétrolier, avec une population de près de trois millions de personnes, dont 20% d’étrangers, est relativement prospère mais le chômage touche une partie de la jeunesse qui a été massivement scolarisée.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s